Réunion par La Réunion (IPR) , jeudi 14 octobre 2010 à 07:00
Santé - Chirurgie

Une « première médicale mondiale » à La Réunion

image description
image description

Le professeur Vincent Casoli, chirurgien plasticien au CHU de Bordeaux, et le docteur Christophe Jaillant, chirurgien plasticien au CHR de Saint-Denis, réaliseront ce lundi 18 octobre un opération qualifiée de « première médicale mondiale ». Il s’agit d’une « transplantation microchirurgicale de tissus autologues néoformés » pour combler une déformation de la joue droite d’une patiente adulte.

La stratégie pour les chirurgiens sera d’utiliser pour le comblement de cette joue la transplantation de « tissus collagéniques » créés par la patiente elle même afin d’éviter tout nouveau préjudice fonctionnel ou esthétique. C’est donc une reconstruction de la joue par le propre tissu de la patiente, sans aucun risque de rejet. Ainsi, lors de cette opération, les tissus transplantés apportent des vaisseaux et des cellules collagéniques saines au niveau de la joue à remodeler qui est chez cette patiente une région fragile car radiothérapée et multi opérée.

L’intervention se déroule en 2 temps opératoires espacés de quelques mois d’intervalle. La première intervention consiste à placer le « substitut collagénique » au niveau de l’avant bras de la patiente sur un axe vasculaire (artère et veine radiale) et à attendre que la création de collagène et de vaisseaux se réalise. Celle-ci a déjà été réalisée au CHU de Bordeaux courant mai 2010 par les chirurgiens.

La deuxième intervention consiste à prélever le tissu collagénique régénéré associé à l’artère et la veine radiale et à disposer les tissus au niveau de la joue droite et à suturer les vaisseaux au niveau du cou. Cette opération doit être effectuée au CHR Félix Guyon par le professeur Casoli et le docteur Jaillant ce lundi 18 octobre. Cette opération de transfert par microchirurgie vasculaire de tissus néoformé représente une première chirurgicale.

Les suites opératoires doivent être simples. Il n’y a pas de risques particuliers autres que les risques classiques de la chirurgie des lambeaux. Les séquelles au niveau de l’avant bras sont très modérées (cicatrice linéaire sur l `avant bras). Il n’y a pas de rééducation particulière après l’opération. 3 à 6 mois d’attente seront nécessaires pour juger du résultat définitif mais l’essentiel du résultat est immédiat.

mots clés de l'article : Actualité , santé , CHR , opération , médical , medecin , chirurgie , chu

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis