Rivière des Galets

Une nouvelle épicerie sociale et solidaire au Port

Photos : MM pour Imaz Press Réunion

La ville du Port a inauguré une nouvelle épicerie solidaire, à la Rivière des galets. C’est la deuxième épicerie de ce genre, la première étant implantée dans le centre-ville du Port. Mais pour les habitants excentrés, difficile d’avoir accès à ce type de service. La nouvelle épicerie est une aubaine pour les familles les plus précaires.

C’est un soulagement pour les habitants de la Rivière des galets. Le quartier est éloigné du centre-ville du Port, empêchant alors les familles dans le besoin de profiter de l’épicerie solidaire déjà ouverte dans les bas. " C’est parti d’un simple constat : on a une épicerie sur le Port mais la Rivière des galets est un quartier un peu isolé, et certains n’ont pas de moyen de transport " explique le directeur du CCAS (Centre communal d’action social) du Port.

A l’intérieur de l’épicerie : des produits vendus 10% de leur valeur marchande réelle. On trouve des haricots à 20 centimes la boîte. Le prix d’un paquet de 2 kg de sucre coûte 30 centimes au lieu de 3 euros. La brique d’un litre de jus d’orange est vendue 15 centimes, le pot de moutarde également. Côté salle de bain, le papier toilette est vendu 26 centimes, le tube de dentifrice 20 centimes et le rasoir… 7 centimes. Quasiment que des produits de première nécessité à moins d’un euro. " Toute une gamme de produits de base : viande, légumes, poisson, conserves, grain. Ça va permettre aux familles de faire des économies. "

Sabrina, une habitante que nous avons rencontrée lors de l’inauguration, est fière de cette installation. C’est elle, avec le soutien d’autres habitants, qui a alerté le maire sur l’urgence de la situation : " Il fallait installer une épicerie ici, pour se rapprocher des habitants qui vivent dans la misère ici. " Elle-même maman de 6 enfants profitera peut-être de cette épicerie.

Pour pouvoir bénéficier de ces produits, les habitants doivent d’abord constituer un dossier auprès du CCAS. " Cette épicerie est dédiée aux familles qui en ont le plus besoin ", explique Olivier Hoarau. " Cela se déroule sur la base d’un rendez-vous, après être passé par le CCAS. Ils pourront non seulement faire leurs courses ici mais aussi recevoir un accompagnement de la part d’une conseillère en économie sociale et familiale. "

" On s’adapte aux besoins des familles ", ajoute Bruno Hoarau. " L’idée c’est d’établir un panier type pour chaque famille, en fonction de leur budget, et en leur conseillant des produits pour une alimentation équilibrée et en écoutant leurs besoins et leurs envies pour leurs repas ". Il estime qu’une vingtaine de familles dans le quartier pourrait profiter de l’épicerie.

Pour Pascaline, gestionnaire du stock de l’épicerie, " c’est vraiment une bonne chose, ça éviter à ces familles de venir sur le centre-ville du Port ". Elle explique que l’épicerie sera ouverte de 8h à 16h30. Environ 8 familles pourraient être accueillies par jour, elles seront également aidées pour accéder à l’épicerie et rentrer chez eux en cas de besoin. " Il y a une vraie volonté d’accompagner les familles portoises ", conclue le maire Olivier Hoarau " dans un esprit de solidarité, de mixité sociale et d’estime de soi ".

mm/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : société , ECONOMIE , solidarité , le port , actualités de la réunion , epicerie , Actus Reunion , Le Port Actualité

suivez-nous