Ses proches défendent toujours la thèse de l’homicide

Une marche blanche pour Yoan, retrouvé pendu en prison il y a un an

Marche blanche (photo archives imaz press réunion)

Le 7 novembre 2018, Yoan Spanu a été retrouvé mort dans les toilettes du centre pénitentiaire de Saint-Pierre. Le jeune homme venait d’être incarcéré, quelques heures plus tôt, . après avoir été mis en examen pour tentative d’homicide sur son colocataire. Si c’est d’abord l’hypothèse du suicide qui avait été retenue par les experts, une contre-autopsie financée par les proches de Yoan Spanu, et réalisée à Maurice, avait amené à penser qu’il s’agirait d’un homicide. Sa famille en est encore persuadée aujourd’hui. Une marche blanche est organisée en sa mémoire ce samedi 9 novembre. Elle partira du cimetière de Saint-Pierre à 14h. (Photo d’illustration)

La maison d'arrêt de Saint-Pierre a été marquée par ce drame, survenu début novembre l'année dernière. Yoan Spanu, détenu d'une trentaine d'années, incarcéré car soupçonné de tentative d'homicide sur son colocataire, est retrouvé pendu dans les toilettes de la prison.

Sa famille est alors persuadée qu'il ne s'agit pas d'un suicide mais d'un meurtre. Les expertises ont pourtant confirmé la première hypothèse. Ses proches décident alors de financer une contre-expertise à Maurice. Les résultats sont différents et cette nouvelle autopsie conclue à un homicide. Un an et deux jours après la mort de Yoan, sa famille est toujours persudée qu'il s'agit d'un crime.

Le 15 novembre 2018, le procureur Laurent Zuchowicz réagit. "L'autopsie réalisée par deux médecins légistes de l'institut médico-légal de la Réunion a conclu sans équivoque à un décès par suicide", rappelle-t-il à ce moment-là. Les experts concluent alors "qu'aucune trace suspecte d'intervention d'un tiers et aucune violence sexuelle n'ont été relevées". Le procureur avait aussi rappelé que la famille n'avait "formulé aucune demande de contre-expertise".

Lire aussi : Saint-Pierre : le procureur dément les rumeurs d'homicide

Sur une page Facebook appelée "Justice pour Yoan", les proches du trentenaire rappellent leur colère et leur chagrin : "aujourd'hui un an déjà, nous n'avons pas encore réalisé ce qu'il s'est passé. Tu nous manques Yoan."

C'est sur cette même page que sa mère annoncera l'organisation de la marche. "Je compte sur votre soutien pour venir nombreux pour cette marche blanche qui est très importante pour moi et les familles qui ont eu la même douleur", écrit-elle.

La marche blanche en la mémoire de Yoan partira à 14h du cimetière de Saint-Pierre. La famille précise que "les vêtements blancs sont souhaitables".

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : Saint-Pierre , prison , marche blanche , mémoire , actualités de la réunion , Actus Reunion , Yoan , Pendu

suivez-nous