Réunion par Imaz Press, jeudi 13 avril 2023 à 06:12

Une centaine de faux bénéficiaires : Démantèlement d’un réseau de fraude au permis de conduire entre Mayotte et La Réunion

image description
image description

Ce mercredi 12 avril, à Mayotte, le centre d’examen d’un opérateur agréé (La Poste ; Bandrélé) pour l’examen théorique du permis de conduire a fait l’objet d’une fermeture administrative par arrêté préfectoral. Cette décision fait suite à l’ouverture d’une enquête judiciaire pour soupçons de fraude organisée. Une fraude qui a permis la délivrance de faux permis à Mayotte, comme à La Réunion, mais également en métropole, indique la Préfecture de Mayotte (Photo : AFP)

C’est en 2022 que les services de police du Service Territorial de Police Judiciaire (STPJ) ont été saisis d’une enquête à la suite de fraudes au permis, observées en flagrance, mettant en cause une organisation constituée d’employés de La Poste et de particuliers.

Plus d’une centaine de permis frauduleux, bénéficiant à des personnes domiciliées tant à Mayotte, qu’à La Réunion ou en métropole, auraient été délivrés sur la base d’un examen théorique validé contre rémunération (oscillant entre 600 et 1200 €).

- Combien de personnes concernées ? -

L’enquête (administrative et judiciaire) doit à présent identifier toutes les personnes qui ont obtenu le code voire le permis frauduleusement afin que le titre indûment accordé soit retiré. Ces personnes feront en outre l’objet de poursuites judiciaires.

Une alerte a d’ores et déjà été inscrite sur le fichier national des permis de conduire pour l’ensemble des candidats soupçonnés. En outre, ces derniers feront l’objet d’une procédure administrative qui pourra déboucher sur l’annulation de l'examen théorique et l’invalidation du permis de conduire, pour ceux qui auraient passé avec succès l’examen pratique à l’issue.

La lutte contre la fraude aux examens théoriques et pratiques du permis de conduire est une des priorités de la préfecture de Mayotte. Elle se traduit par l’organisation de contrôles des centres d’examens ou des actions ciblées du Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraudes (CODAF) auprès des écoles de conduite.

Les permis de conduire indûment obtenus mettent en danger l’ensemble des usagers de la route en permettant à des chauffeurs non formés de circuler. Ils constituent à ce titre une menace grave pour la sécurité routière.

Le Procureur de la République et le Préfet se félicitent de cette action déterminée de lutte contre la fraude, qui permet à la fois sur le plan pénal et administratif de lutter contre l’insécurité routière et ainsi de protéger nos concitoyens.

mots clés de l'article : Actus Réunion

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis