Réunion par Imaz Press, mardi 8 décembre 2020 à 02:58
L’album sort ce mardi

Une bande dessinée connectée pour se réapproprier "l’Histoire de La Réunion"

image description
image description

A deux semaines des célébrations du 20 décembre, Gilles Gauvin, enseignant, docteur en histoire et scénariste de bande dessinée et Fabrice Urbatro, dessinateur, ont mis en commun leurs talents et leurs connaissances pour retracer, en 48 pages, l’"Histoire de La Réunion". On suit Adèle, chercheuse universitaire bretonne partie à la recherche de ses origines après la mort de sa grand-mère. Le lecteur découvre, ou redécouvre, avec l’héroïne, la grande Histoire de notre île, à travers les époques. Au fil des pages, on tombe sur des QR Codes, qui permettent, une fois flashés, d’être redirigés vers des sites et des vidéos afin de prolonger l’expérience et d’approfondir ses connaissances. (photos vc / www.ipreunion.com)

"Adèle Quéméner, brillante universitaire, s'envole vers La Réunion pour élucider un secret de famille. Sa grand-mère, une "enfant de la Creuse", lui a laissé, avant de mourir, trois cartes postales comme seules pièces du puzzle à reconstruire. " Voilà le synopsis de la nouvelle bande dessinée, "Histoire de La Réunion" de Gilles Gauvin et Fabrice Urbatro, publiée dans le courant de ce mois de décembre aux éditions du Signe.

Née pendant le confinement, cette BD a été écrite en moins deux mois : "nous voulions que cette bande dessinée fasse partie de notre collection sur les départements français que nous sortons cette année" explique Martial Debriffe, directeur de la maison d’édition du Sygne, qui a une " vraie volonté de travailler sur le patrimoine". Cette série d’histoires devait être publiée courant 2020, qui est, comme le rappellent les auteurs et l’éditeur, "l’année de la bande dessinée, même si cette nouvelle a été occultée par la crise sanitaire". "Il y avait donc une contrainte de temps afin de coller à l’actualité" ajoute Martial Debriffe.

Le directeur de la maison d’édition a contacté l’illustrateur réunionnais Fabrice Urbatro afin de lui proposer le projet. Ce timing serré a d’abord fait peur à l’artiste : "je me suis demandé ce qui se passait" rigole aujourd’hui le dessinateur. Il se rappelle s’être demandé s’il allait "être capable de faire ça", se remémorant la fois où il avait mis "huit ans pour dessiner un album".

Fabrice Urbatro a également dû repenser son style et ses méthodes de travail : "les traits des personnages voulus par la maison d’édition étaient différents de ceux que j’ai l’habitude de faire" explique en substance ce dernier. Il explique aussi s’être inspiré de ses années passées dans le monde du dessin-animé pour réaliser ses planches : "dans ce milieu, on devait travailler très rapidement, cela m’a aidé pour ce projet : je travaillais avec un chronomètre et toutes les dix minutes je devais avoir fait un nouveau dessin". L’illustrateur explique avoir passé des jours à travailler 22 heures sur 24.

Fabrice Urbatro a dessiné l'Histoire de La Réunion :

Après réflexion, il a discuté du projet avec son ami et voisin Gilles Gauvin, scénariste et historien avec lequel il avait déjà travaillé auparavant. Lui aussi a d’abord hésité : "je me suis demandé quel était l’état des lieux de la bande dessinée historique à La Réunion" explique l’auteur. "Quand je me suis rendu compte qu’il y avait longtemps qu’on n’avait pas réalisé quelque chose de la sorte, je me suis posé la question de l’angle de l’histoire". Finalement, c’est l’utilisation de la réalité augmentée qui a fini de convaincre l’historien, qui est aussi enseignant.

- Une BD connectée pour permettre au lecteur d’approfondir ses connaissances -

Au fil des pages, il est possible de flasher des QR codes. Ces outils dirigent le lecteur vers différents sites internet comme celui du Musée de Villèle et vers des vidéos qui lui permettent "d’approfondir ses connaissances et d’aller vers différentes problématiques" comme l’explique le spécialiste.

L’éducation et la culture sont deux thèmes que l’on retrouve dans L’Histoire de La Réunion. "On a utilisé de très nombreux lieux de mémoires, des statues, des stèles, des cimetières et les monuments aux morts" détaille l’auteur, pour qui ces lieux sont importants pour la mémoire collective. "On passe à côté de ces endroits sans y faire attention. Adèle, elle, leur jette un regard nouveau puisqu’ils vont lui servir d’indices : mon objectif est de faire comprendre aux Réunionnais qu’eux aussi ont ces outils sous la main pour se réapproprier leur histoire".

Gilles Gauvin raconte l'Histoire avec un grand H :

Dès la quatrième de couverture, on comprend d’ailleurs que les histoires sont au cœur de cet album. Celle d’Adèle d’abord, qui part à la recherche de ses origines pour apprendre à se connaître ; celle de La Réunion ensuite, l’Histoire avec un grand H, que l’on découvre ou redécouvre à travers des yeux du personnage principal. "Nous avons choisi de ne pas faire un album linéaire, ici les époques se mélangent et différents thèmes sont abordés" explique Gilles Gauvin. "Nous évoquons l’engagisme, l’esclavagisme mais aussi les différentes guerres, la place de la femme dans la société réunionnaise, le monde contemporain… Mon objectif à travers cette bande dessinée était de renouveler le genre et attirer le lecteur vers l’Histoire grâce à une petite histoire".

Cette dimension a également séduit le Département qui voit cette bande dessinée "comme une clé pour comprendre le présent et permettre au lecteur de devenir un citoyen éclairé" explique Béatrice Sigismeau, deuxième vice-présidente au Département et déléguée à la Culture. L’institution "proche de l’Histoire" est partenaire du projet et note une possibilité "d’élargir notre connaissance de La Réunion".

Béatrice Sigismeau et son équipe ont été sensibles au fait que cette "BD puisse devenir un outil supplémentaire pour le monde pédagogique" et ont annoncé qu’elle serait distribuée dans les collèges de l’île. Pour qu’ils collent toujours aux programmes scolaires, Martial Debriffe ajoute que les QR codes pourraient "être actualisés si besoin était".

Béatrice Sigismeau, élue à la Culture est ravie de travail accompli par les auteurs :

"Histoire de La Réunion" est disponible dès aujourd’hui dans les différents points de vente. Une édition collector est disponible en édition limitée uniquement dans les magasins Fnac. vc / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : culture , histoire , littérature , art , bande dessinée , Culture , Actus réunion , Actus Reunion

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis