Un patient retrouvé mort cinq jours après sa disparition

Dans un communiqué du jeudi 4 janvier 2018, l’établissement public de santé mentale de La Réunion (EPSMR) de Saint-Paul explique qu’un patient qui avait fait l’objet d’un signalement de sortie sans autorisation le 26 décembre dernier a été retrouvé mort dans l’enceinte de l’établissement le 31 décembre. Nous publions ci-après l’intégralité du communiqué :

Le 31 décembre, à 10h30, une patiente de l’EPSMR a signalé à l’équipe soignante la découverte d’un corps dans l’enceinte de l’établissement, à l’arrière du parking, dans une zone périphérique végétalisée, peu fréquentée en cette période de fêtes de fin d’année.

Le directeur et le médecin de garde ainsi que la gendarmerie de Saint-Paul ont été immédiatement informés. La zone de la découverte a été sécurisée afin que soient réalisées les constatations d’usage. Une fois sur site, les gendarmes ont demandé l’intervention du service d’identification criminelle et celle du médecin légiste pour tenter d’identifier la victime.

Le médecin légiste a informé le Procureur de la République et les équipes de l’EPSMR ont communiqué toutes les informations nécessaires à ce stade des recherches. L’Agence Régionale de Santé Océan Indien a été également informée dans les plus brefs délais.

Aussitôt, un lien a été établi avec la disparition, le 26 décembre à 10h45, d’un patient de l’unité Jasmin, hospitalisé depuis un mois à la demande d’un tiers. Dès le signalement de son absence, des recherches ont été immédiatement lancées à l’intérieur de l’établissement puis élargies à l’extérieur de l’établissement dans une zone comprise entre Cambaie et Le Port.

La famille du patient a été informée de sa sortie sans autorisation aux alentours de 12h. Puis de nouvelles recherches ont été entreprises dans l’enceinte de l’établissement, en vain. En début d’après-midi, les équipes ont informé la gendarmerie par fax, conformément aux procédures en vigueur. Le lendemain, le 27 décembre, la sœur du patient a été reçue à l’hôpital pour lui remettre le passeport et le téléphone du patient. Les gendarmes sont également venus à l’hôpital récupérer une pièce d’identité. Ce même jour, en fin de matinée, de nouvelles recherches ont été effectuées aux abords immédiats de l’établissement, toujours sans succès.

Le 28 décembre à 14h, la famille du patient a été une nouvelle fois reçue en entretien par le médecin référent. En milieu d’après-midi, un signalement émis par la famille a déclenché de nouvelles recherches, cette fois dans un secteur compris entre Saint-Paul et l’entrée de la route du littoral. D’autres recherches ont été menées par la suite par les équipes de gendarmerie jusqu’à la découverte macabre du 31 décembre.

Ce jeudi 4 janvier, l’autopsie a permis de confirmer l’identité du corps retrouvé le 31 décembre. Il s’agit du patient qui avait fait l’objet d’un signalement de sortie sans autorisation le 26 décembre.

Les équipes de l’EPSMR sont bien entendu bouleversées par cet événement dramatique. Elles veulent avant toute chose assurer à la famille qu’elles ont respecté la totalité des procédures réglementaires et qu’elles ont déployé tous les efforts possibles pour tenter d’éviter une telle issue. L’établissement présente bien sûr toutes ses condoléances aux proches de ce patient.

La direction de l’établissement fera preuve de la plus totale transparence et coopèrera au mieux dans le cadre d’éventuelles enquêtes judiciaires ou administratives.

Pour la direction générale,
Eric Chartier, Directeur des soins,
Directeur Qualité et gestion des risques, Relations avec les usagers

à voir également en vidéo

suivez-nous