Réunion par Imaz Press, mardi 2 mars 2021 à 02:57
Conseil départemental

Déjà 38.000 familles sont bénéficiaires du "pass bien-être"

image description
image description

Dans le cadre de son plan de relance économique et sociale voté le 15 juillet 2020, le Département, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), a mis en place le dispositif "pass bien-être". L’objectif : faire profiter aux personnes les plus vulnérables économiquement de moments de détente et de bien-être au sein des entreprises réunionnaises. Lancé en décembre 2020, le dispositif compte à ce jour 433 entreprises partenaires, essentiellement dans le secteur de la coiffure et de l’esthétique. 38.000 familles ont déjà pu profiter du pass, pour un montant total de 5,7 millions d’euros, indiquent la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) de La Réunion et le Conseil départemental. (Photo yb/www.ipreunion.com)

"Nous voulons que les personnes les plus fragiles puissent trouver un peu de bien-être et un peu de bonheur, tout simplement" confie le président du Conseil départemental de La Réunion, Cyrille Melchior. Alors que la crise sanitaire a fortement affaibli l'économie nationale, le département a décidé d'investir 16 millions d'euros dans le "pass bien-être", dispositif participant à la redynamisation de l'économie réunionnaise.

Le dispositif permet "d'aider les familles en difficultés mais aussi les professionnels et les entreprises des métiers du bien-être qui n'ont pas travaillé l'année dernière durant toute la période de confinement" indique le président du Département. Ce dispositif qui "n'existe qu'à La Réunion" selon ce dernier, permet avant tout de venir en aide, via des pass de 150 euros à utiliser dans les entreprises partenaires, aux citoyens les plus touchés par la crise économique. Il permet aussi d'aider les entreprises en leur apportant une nouvelle clientèle et en augmentant leur taux de fréquentation. Même sentiment pour Bernard Picardo, le président de la CMA, qui redoute une "année 2021 très compliquée" : "tous les dispositifs qui permettent d'aider les entreprises sont les bienvenu, et ce dispositif est aussi important pour les entreprises car il leur permet d'augmenter leur chiffre d'affaires".

- Rendre le dispositif pérenne -

Cyrille Melchior précise que ce dispositif qui a été mis en place dans "le contexte d'une urgence sociale et économique liée à la crise sanitaire", est un dispositif ponctuel qui prendra fin le 31 décembre 2021. "On verra ensuite comment évolue la crise sanitaire" ajoute-t-il.

Alors que 80% des entreprises partenaires du dispositif pass bien-être relève de la CMA, son président incite fortement "les entreprises qui n'ont pas encore adhéré de le faire rapidement, pour leur propre bien comme pour celui de la population réunionnaise". De son côté, Bernard Picardo fait part de sa volonté à ce que le dispositif "puisse être un peu plus pérenne dans le temps".

Pour Elodie Niamdila, esthéticienne partenaire du projet, l'effet a été très positif. "Ça nous a permis avant tout de fidéliser une nouvelle clientèle et de faire aussi un peu plus de chiffre d'affaires durant cette période un peu compliquée" indique-t-elle. Depuis la mise en place du dispositif en décembre 2020, ce sont "plus de 200 clientes de pass bien-être" qui se sont rendues dans l'institut d'Elodie. "Des clientes qui venaient déjà mais aussi plein de nouvelles clientes qui, en temps normal, n'ont pas forcément les moyens de se payer ce genre de prestations" ajoute la professionnelle de l'esthétique.

yb/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : aide , ECONOMIE , entreprise , COMMERCE , actualités de la réunion , Actus Reunion , Conseil départemental Actualité , Covid

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis