Rodéos sauvages

Un enfant de 9 ans entre la vie et la mort après avoir été percuté par une moto

photo RB imaz Press Réunion

Un enfant de 9 ans qui circulait à vélo a été percuté par une moto ce dimanche 25 août après-midi au Chaudron (Saint-Denis). Grièvement blessé, il souffre d’un traumatisme crânien et a été transféré au CHU dans un état préoccupant, en fin de journée, son pronostic était toujours engagé. Cet accident dramatique remet sur le devant de la scène la pratique, très controversée, des rodéos sauvages et les problématiques qui en découlent. Gilbert Annette, le maire du chef-lieu interpelle l’État "la mairie de Saint-Denis demande à nouveau à l’Etat de faire cesser ces pratiques et d’affirmer sa présence dans l’espace public" peut-on lire dans un communiqué. (photo d’illustration)

Avant d'ajouter "le maire de Saint-Denis a interpellé de longue date les services de l’Etat afin de rétablir une situation de droit et de sécurité des populations face à cette pratique.".

Consciente de la problématique, en août 2017, la mairie avait pris des mesures "dans un souci de sécurité, dans le cadre de ces compétences, la ville a installé des ralentisseurs sur les axes utilisés par les pousseurs en vue de les dissuader." explique la commune. En vain, face à cela, le lieu de pousse s'était juste déplacé quelques rues plus loin.

Lire aussi: les pilotes au rendez-vous du rodéo encadré à la Jamaïque

Pour lutter contre ce phénomène, fin 2017, la municipalité avait ouvert le circuit de la Jamaïque aux jeunes pour une "pratique sécurisée". Seules conditions, venir casqué, ganté et avec des chaussures fermées. Après l'engouement de départ, des interrogations avaient commencé à faire surface, certains pilotes jugeaient cela "insuffisant, car la piste n'était pas ouverte assez souvent" affirmaient-ils avant d'ajouter que l'intérêt des rodéos sauvages était de rouler dans les rues de la ville. Le phénomène avait donc repris de plus belle quelques mois plus tard.

"Cette situation n’est plus acceptable car elle met en jeu la securité et la vie des familles. Le dramatique accident de cet après-midi en est la triste démonstration." s'indigne l'édile de Saint-Denis.

Lire aussi: Le Port: un jeune scootériste est décédé durant un rodéo sauvage du réveillon

La mairie demande aussi un durcissement des sanctions pour les pousseurs "les coupables de ces actes doivent être arrêtés et présentés à la justice pour répondre de leurs actes. Les familles du Chaudron ont droit à la sécurité."

Lire aussi: sanctionner les rodéos sauvages par de la prison ferme

Après avoir assuré que les services de la municipalité "se tiennent constamment informés de l'état de santé de l'enfant", le maire de Saint-Denis "demande aux parents de s’assurer de la mise en sécurité de leurs enfants qui seraient tentés d’assister ou de participer à cette pratique dangereuse."

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : Saint-Denis , mairie , accident , chaudron , enfant , moto , actualité de la réunion , Percuté , Actus Reunion , rodéo sauvage

suivez-nous