Réunion par Imaz Press, mardi 8 décembre 2020 à 02:59
Recherche en oncologie

Traitement des cancers de la peau : des essais cliniques à La Réunion fin 2021

image description
image description

La SAS Torskal s’approchant de la mise en oeuvre d’essais cliniques de phase 1 relatifs à la validation de Nanothéranostic, un traitement des cancers cutanés par photothérapie plasmonique induite par irradiation dans le proche infra-rouge (IR), le groupe Clinifutur, fondé par le docteur Michel Deleflie, vient d’entrer au capital de la start-up pour l’appuyer dans le cadre d’un partenariat à long terme (Photo rb/www.ipreunion.com)

Clinifutur était déjà intervenu pour soutenir les recherches de l’équipe de Torskal sur l’évaluation des nanoparticules (NP) d'or en tant que – potentialisatrice de radiothérapie (radioenhancer) et comme médiatrice d’hyperthermie par photothérapie plasmonique. Ces nanoparticules d’or sont obtenues par l’utilisation du potentiel bio-réducteurs d’extraits de plantes issues de la biodiversité réunionnaise.

Anne-Laure Morel, présidente fondatrice de Torskal, doctorat de chimie physique des matériaux et master de biochimie structurale, précise que ces essais, inédits, seront conduits au sein de la Clinique Sainte-Clotilde (CSC), en association avec les docteurs Mickaël Bègue, Youssef Slama, respectivement oncologue radiothérapeute et responsable de l'unité de radiophysique à la CSC, Antoine Bertolotti, dermatologue au CHU de Saint-Pierre. En métropole, des essais cliniques parallèles se feront en collaboration avec un établissement public hospitalier.

- Traitements novateurs issus de la "green nanotechnologie" -

Dans l’ensemble, cette phase d’essais cliniques concernera, sur un an, de 30 à 60 personnes réparties en deux cohortes différentes, soumises à des protocoles strictement identiques. Ces essais sont précédés de la transmission de toutes les données scientifiques afférant à cette thérapeutique à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), qui garantit la sécurité des produits de santé et des thérapeutiques. En l’occurrence les essais devraient débuter au cours du dernier trimestre 2021.

Anne-Laure Morel se félicite du soutien de Clinifutur, très innovant en matière l’oncologie et de radiothérapie à La Réunion. Elle souligne l’association prometteuse de technologies éprouvées et de traitements novateurs issus de la " green nanotechnologie ". Torskal développe en effet des nanoparticules d’or appliquées au traitement du cancer par chimie verte. Mme Morel cultive l’espoir d’apporter aux patients un traitement plus précis, plus efficace et moins douloureux que les photothérapies déjà existantes, et une alternative aux chimiothérapies.

Pour la population réunionnaise à peau claire, quelles que soient ses origines, le taux d’incidence du mélanome cutané (MC) de l’année 2015 est équivalent à ce que l’on rencontre en Australie. Ce qui s’explique par le fait qu’à La Réunion les indices UV sont élevés toute l’année. Il apparaît en outre que le nombre de MC a été multiplié par 5 en 10 ans et que tous les ans 100 nouveaux cas sont enregistrés.

- Torskal une start-up péi aux ambitions internationales -

La SAS Torskal revendique un effectif de 9 personnes réparties sur trois sites, en premier lieu le laboratoire basé au CYROI, à La Réunion où travaillent deux chercheurs en phytochimie et en biologie préclinique ainsi que la Présidente et le directeur général, tous deux en charge du développement en Asie ; à Paris sont à l’œuvre deux chercheurs en Chimie physique des Matériaux et en Biologie, et deux collaborateurs spécialisés en marketing digital et business développement. Une démarche est en cours pour l’ouverture d’un laboratoire sur le campus de l’Université de la Sorbonne. Aux USA, on mise sur une installation à court terme avec l’aide du directeur général en charge du développement.

- Une gamme de produits dermo-cosmétiques péi -

Torskal a développé, à partir d’une plante médicinale réunionnaise, une gamme de produits dermo-cosmétiques qui sera rapidement mise sur le marché. A mi-chemin entre le cosmétique et le médicament ces produits seront vendus en pharmacie. Il s’agit d’un dermo-protecteur, réparateur et antioxydant. Une autre gamme est annoncée qui devrait traiter les effets secondaires des radiothérapies, avec l’usage d’un autre type de nano-particule d’or que celui employé par Nanothéranostic.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : santé , recherche , actualité de la réunion , Actus Reunion , Oncologie , Torskal , Cancers de la peau , Groupe Clinifutur , Anne-Laure Morel

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis