Solidaires finances publiques dénoncent "un discours sans annonce"

Photo : Imaz Press/sjb Solidaires finances publiques

Le ministre de l’économie Gérald Darmanin a dévoilé ce mercredi 11 juillet 2018 son plan pour faire des économies. Le syndicat Solidaires finances publiques a dénoncé "un discours sans annonce" qui fait planer la fin du service public, la suppression de postes, la dématérialisation et le suppression des 30% d’abattement fiscal pour les DOM. Cet avantage fiscal mis en place pour compenser le problème de la vie chère dans les DOM sera présentée en septembre. Pour les syndicalistes le discours du ministre reste "flou" et "sans chiffre".

Pour les syndicalistes, le premier problème relevé dans le discours de Gérald Darmanin, c'est le "tout démat'", c'est-à-dire dématérialiser toutes les démarches. "Nos ministres, nos élus sont complètement déconnectés de la réalité, les gens vont peut-être sur internet, mais ils se déplacent pour poser des questions" déclare Magali Billard, secrétaire départementale de Solidaires finances publiques.

Les syndicalistes craignent la conséquence immédiate de cette dématérialisation : la suppression de postes. Sur 4 ans, ce sont 50 000 postes qui sont amenés à disparaître sur le plan national avec les mesures du "Cap 22". Les services des finances publiques à La Réunion sont directement menacés.

Selon les syndicats, les services des trésors publics seront transférés à des agences comptables pour les collectivités locales de plus de 5 000 habitants. "Tout le territoire est concerné à La Réunion, ce sont 13 trésoreries qui vont disparaître et avec elles, 160 postes".

Les déclarations du ministre de l'économie laissent les syndicalistes de la finance publique dubitatifs et inquiets, notamment concernant la disparition du numéraire, la suppression du contrôle fiscal par les agents et le prélèvement à la source. Ils déplorent le remplacement du service public par la machine et le transfert de certains services au privé.

Les syndicalistes redoutent la fin de l'abattement de 30% d'impôts pour les DOM. "On sera tous concernés" déclare Magali Billard. Le gouvernement veut désormais réduire le taux et le plafond de cet abattement pour financer un fonds d'investissement exceptionnel pour l'outre-mer. La mesure devrait être présentée en septembre.

Magali Billard, la secrétaire départementale de Solidaires finances publiques revient sur les déclarations du ministre de l'économie. Elle détaille les conséquences que pourraient avoir les déclarations du ministre sur les services des finances publiques à La Réunion, notamment concernant la suppression des postes et les difficultés que risque de rencontrer le public.

 

"Avec le discours de Darmanin, il y a un vrai danger pour les agents mais surtout en terme de mission de service public", conclut les syndicalistes.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : économie , syndicat , suppression de postes , actualités de la réunion , Solidaires Finances Publiques , Actus Reunion , Gérald Darmanin

à voir également en vidéo

suivez-nous