Sentier de Grand Bassin - Une réouverture (peut-être) à la la fin mai

Photo : Conseil Départemental

Fermé depuis plusieurs semaines après les fortes pluies touchant l’île depuis le début de l’année, le sentier reliant Bois Court à Grand Bassin va subir de gros travaux. Une réouverture partielle se fera début avril, mais il faudra attendre au moins la fin du mois de mai pour voir le sentier totalement ouvert. Explications avec Sylvain Léonard, directeur régional à l’office nationale des forêts (ONF).

Depuis le 12 février dernier suite à un arrêté préfectoral, il est impossible d’emprunter le sentier de Grand Bassin. En cause, les mauvaises conditions climatiques amenées par les tempêtes successives. Pour cette liaison aux enjeux sociaux et économiques importants, l’ONF, le Département et l’ensemble des acteurs s’activent actuellement pour permettre une réhabilitation rapide.

En cause, quatre éboulements ont touchés la zone. Les événements n’ont pas fait de victimes indique l’ONF, mais deux éboulements menacent une canalisation d’eau potable qui alimente plusieurs communes dont celle du Tampon. Les précisions de Sylvain Leonard, directeur régional de l’ONF :


Le sentier Grand Bassin a été à la circulation pour cause d’éboulis. Des travaux vont démarrer pour sa réfection explique Sylvain Léonard, directeur régional de l’ONF pic.twitter.com/gFlgS5SYLX
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 9 mars 2018


 

- Réouverture partielle début avril -

"Les travaux se feront en deux phases" a expliqué Sylvain Leonard ce vendredi 9 mars lors d’un point presse, pour un délai total de 8 à 10 semaines. La première étape, financée par la Casud, consistera à protéger la canalisation et effectuer des travaux de purges des zones concernées par les éboulis. Les purges permettront ainsi de sécuriser les falaises pour procéder par la suite aux phases de travaux de protection. Des travaux qui devraient durer "5 à 10 jours" selon le directeur de l’ONF.

Cette première phase des travaux a également un autre objectif pour l’ONF : rouvrir partiellement le sentier entre le 5 et le 10 avril. Sylvain Leonard livre plus d’explications :


Les premiers travaux débuteront le 27 mars pic.twitter.com/IdMnpvihRz
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 9 mars 2018


 

Le deuxième élément des travaux se fera lui après une consultation publique. "L’assise devra être rétablie par déblaiement de la terre et des pierres accumulées" explique l’ONF. Pour son directeur, c’est là où se situe actuellement le danger majeur :
 


Le danger majeur réside, selon le directeur régional de l’ONF, sur le rempart très fracturé du sentier pic.twitter.com/hV3aEx5F9V
— Imaz Press Réunion (@ipreunion) 9 mars 2018


 

- Une étude environnementale pour le Pétrel noir -

L’arrêté préfectoral de protection des biotopes (APPB) concernant le Pétrel noir indique dans son article 3 que : "afin de préserver la tranquillité du site en période de nidification, les aéronefs ne doivent pas circuler à moins de 300 m des remparts entre le mois de septembre et le mois de mai".

C’est pourquoi les services de la direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL) de La Réunion ont demandé par mail à la mi-février à l’ONF de prévoir les points suivants. "Définitions des enjeux naturalistes (inventaire faune et flore nécessaire). Évaluation des impacts prévisibles sur le Pétrel noir et son habitat, mais aussi sur la faune et la flore patrimoniale (…) Plusieurs espèces protégées sont susceptibles d’être rencontrées dans le rempart. Mesures prises pour éviter, réduire voire compenser ces impacts".

Des préconisations qui feront l’objet d’une étude environnementale dédiée sur les falaises et à proximité immédiates des zones ou seront implantés les ouvrages.

hf/

mots clés de l'article : travaux , purges , ONF , le tampon , conseil départemental , Bois Court , Actus Reunion , Sentier Grand Bassin

à voir également en vidéo

suivez-nous