Deux chutes mortelles en un mois

Sentier Augustave : une "sur-sécurisation" pour "un chemin exigeant"

photo ONF

Deux chutes mortelles en un mois sur le même tronçon du sentier Augustave, deux jeunes femmes d’une vingtaine d’années ont perdu la vie. Forcément, cela suscite des interrogations. Ce sentier situé à Mafate est particulièrement apprécié et fréquenté par les Réunionnais et les touristes. Un sentier géré par les services de l’office national des forêts (ONF) en charge de la sécurisation de ce passage de haute montagne. Malgré une main courante, des escaliers et une rambarde, le sentier Augustave est-il particulièrement accidentogène ? Après une expertise sur le site, l’ONF a décidé de renforcer encore le dispositif existant. Une "sur-sécurisation" nécessaire afin de ne plus risquer un nouvel accident" sur ce "chemin exigeant"

flanc de montagne

Le fait est que ce chemin est exigeant, il jouxte un ravin d’une soixantaine de mètres. Jusqu’ici, le sentier Augustave avait peu fait parler de lui et le secteur n’était pas forcément réputé pour sa dangerosité. Les deux épisodes dramatiques de ce début sur un intervalle de temps aussi rapproché remettent sur la table la question de la sécurisation des lieux.

Clovis, un accompagnateur en montagne (AEM) ne considère pas le sentier Augustave comme particulièrement dangereux. L’AEM assure l’avoir emprunté avec des randonneurs qui n’étaient pas de "grands marcheurs" il ajoute "il y a des escaliers, des mains courantes…"

Toutefois, le guide évite ce passage pendant la saison des pluies "à ce moment là de l’année, le sentier Augustave est très glissant avec des passages vertigineux". Mais ce n’est pas seulement ce sentier que le guide n’emprunte pas en période de fortes pluies, c’est Mafate en général.

Après, c’est plutôt la question de l’entretien du site qui interpelle Clovis. L’AEM est modéré dans ses propos et ne va pas jusqu’à dire que le site est mal entretenu mais "cela fait trente ans que je randonne, durant les premières années, je rencontrais les équipes de l’ONF sur les sentiers, aujourd’hui, je ne les croise quasiment plus…". Un constat qui s’impose pour tous les sentiers de l’île.

Secouriste " ce n'est pas un endroit où nous intervenons régulièrement"

Autre maillon de la chaîne, les équipes de secours. Lors des deux accidents mortels qui ont eu lieu sur le sentier Augustave, le PGHM (pelonton de gendarmerie de haute montagne) s’est rapidement rendu sur les lieux par hélicoptère. Malgré cela, en arrivant sur place, les secouristes n’ont pu que constater le décès des victimes. Les chutes de plus d’une soixantaine de mètres leur laissaient peu de chance de s’en sortir.

Le sentier Augustave est-il particulièrement accidentogène ? Les secours répondent que "non, pas plus qu’ailleurs, ce n’est pas un endroit où nous intervenons régulièrement" nous confie un secouriste "malheureusement, il s’agit là d’un concours de circonstances" poursuit-il.

Par contre, le secouriste précise "c’est unendroit exigeant, s’écarter de la rambarde ou une faute technique peuvent avoir de lourdes conséquences". Le secouriste d’ajouter "sur ce tronçon du sentier Augustave, au niveau des escaliers, lia végétation cache le vide, il peut y avoir un excès de confiance de la part randonneur à cause de ce vide qui n’est pas perceptible".

Concernant la sécurisation des lieux, pour le secouriste, aucune question ne se pose. Le sentier est bien sécurisé. Et sur l’équipement des randonneurs, là encore, une question que le secouriste balaie d’un revers de main "de manière assez globale, les gens sont équipés et ce sentier ne nécessite pas plus d’équipement qu’un autre endroit sur le tour de Mafate." conclut-il.

"Aussi dangereux que tous les autres sentiers de rempart"

Au lendemain du deuxième accident, le sentier Augustave est fermé par arrêté préfectoral "par principe de précaution" explique Sylvain Léonard, le directeur régional de l’Office national des forêts (ONF).

Il insiste sur le fait que le sentier n’est pas plus dangereux que les autres sentiers de rempart mais reconnaît qu’il peut être glissant pendant les fortes pluies "il avait d’ailleurs été fermé l’année dernière pendant la saison cyclonique avant d’être rouvert en septembre après que la sécurisation ait été renforcée" détaille-t-il. "Main courante, une rambarde, des escaliers, tout est fait pour que le sentier Augustave soit sécure."

Sur-sécurisation du site

Après expertise, l’ONF a décidé de renforcer encore le dispositif existant. Une "sur-sécurisation" nécessaire afin de ne plus risquer un nouvel accident"explique la structure par communiqué.

Une sécurisation plus poussée décrite ainsi par la direction de l’ONF :

"- Reprise complète de la plateforme par élargissement dans le talus amont, pour " coller " le sentier au plus près de la falaise, en lui donnant un dévers amont - Construction d’environ 30 marches sur les 15 m les plus pentus - Construction d’un ouvrage d’évacuation des eaux de pluie au début de la forte pente, 7 m après la sortie de l’escalier - Re-fixation de la main courante en fonction du nouveau profil du sentier après terrassement (38 m de main courante ; cette main courante gardera une utilité si le garde-corps subit des dégradations) - Construction, côté aval, d’un garde-corps sur 35 m de long, reliant la passerelle horizontale à l’escalier, sous forme de 3 câbles fixés sur des barres métalliques. "

L’ONF de rappeler en plus des conseils de sécurité : "la randonnée en montagne s’exerce librement. Elle offre des grands moments de plaisir ainsi que des paysages extraordinaires, mais elle présente aussi des dangers et des difficultés que chaque pratiquant doit savoir évaluer. Aucun endroit n’est jamais totalement sécurisé."

Le sentier Augustave est toujours fermé au public, il devrait rouvrir lorsque les travaux de "sur-sécurisation" seront terminés.

fh/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : accident , ONF , Mafate , actualité de la réunion , sécurisation , Actus Reunion , sentier Augustave , chutes mortelles