Réunion par Imaz Press, jeudi 14 décembre 2023 à 07:55

Séance plénière : Conseil départemental : 1.327 milliard d’euros pour le budget primitif

image description
image description

Ce mercredi 13 décembre 2023 se tenait la séance plénière du conseil départemental au cours de laquelle a été adopté le budget 2024 qui s’élève à 1.327 milliards d’euros. Une motion de soutien à la presse locale a également été signée par les élus. (Photo photo Sly/www.imazpress.com)

En début de séance, la motion de soutien au JIR et au Quotidien a été présentée. Par cette motion, le Département "apporte son soutien total et entier aux deux journaux et leurs personnels, encourage les acteurs économiques réunionnais à s'engager pour leur survie selon un modèle économique viable et demande à l'Etat d'accompagner la sauvegarder des deux organes de presse".

Concernant le budget primitif pour 2024, il a été adopté avec tout de même quelques abstentions.

- Un budget "maîtrisé et prudent" -

"Nous avons voté ce matin un budget très volontaire qui répond aux attentes de la population. Il est en augmentation de 5% par rapport au budget primitif 2023 ce qui fait un peu plus d’un milliard trois cents millions d’euros qui vont être mis en chantier pour l’année 2024" a exprimé Jeannick Atchapa, vice-président du Département en charge des finances, à la sortie de la séance plénière.

Un budget marqué par "des réponses appropriées à des dépenses qui augmentent structurellement comme celles d'autonomie ou encore de la protection de l'enfance".

"Nous avons aussi maîtrisé au niveau des dépenses de fonctionnnement qui seront autour de 4% dans un contexte qui faut le rappeler est très marqué par l’inflation. La loi de finances prévoit d’ailleurs 2,6% d’inflation dans l'Hexagone. Ce budget est donc adapté au contexte économique et social de La Réunion" ajoute le vice-président du conseil départemental.

Ce dernier rappelle également que la collectivité ne bénéficie plus d’autonomie fiscale. "Ces recettes fiscales qui représentent un peu moins de 600 millions d’euros reposent essentiellement sur des recettes liées à la conjoncture économique comme la taxe sur le tabac ou le carburant ou encore les droits de mutations qui sont en diminution puisqu’il y a actuellement de moins en moins de transaction financières" poursuit-il.

"Malgré ces impératifs, nous réussissons à augmenter notre budget, à maîtriser notre fonctionnement et à satisfaire autant que possible les besoins des Réunionnais et Réunionnaise pour 2024".

Dans l’année à venir, la collectivité affirme avoir la possibilité de faire des réajustements, mieux s'adpater à la réalité des besoins notamment sociaux et déterminer si il y a des recettes supplémentaires possibles notamment avec la TVA "qui peut faire preuve de dynamisme si évidemment l’activité économique se développe". À noter que dans l'Hexagone, il est prévu une croissance économique de 1,4%.

- Pour les personnes âgées et porteuses de handicap -

L’enjeu principal du Département pour 2024 reste les personnes âgées et porteuses de handicap.

"C’est une Réunion qui vieillit bien avec une durée de longévité qui augmente. Il nous faut nous préparer à adapter notre format budgétaire à cela. Nous prévoyons donc une augmentation structurelle des dépenses liées à ces personnes avec des resources qui relèvent du contexte économique et c’est là tout l’enjeu qui revient au président du Département. Il devra égaalement aller se battre au niveau national pour qu’on puisse trouver un équilibre financier mieux adapté et qui nous permette d’envisager au mieux l’accompagnement de ce public vulnérable" précise Jeannick Atchapa.

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis