Quotas de légine

Saint-Pierre : des petits pêcheurs protestent contre les gros armateurs

Drapeau des TAAF

Vers 8h30 ce jeudi 1er août 2019, une quarantaine de petits pêcheurs s’est rassemblée devant le siège administratif des TAAF (Terres australes et antarctiques françaises) à Saint-Pierre. Ambiance calme et bon enfant, pour marquer le coup, les manifestants bloquaient la circulation, une déviation avait donc été mise en place. Derrière cette mobilisation sympathique de prime abord, la colère gronde, les petits pêcheurs protestent contre la main mise des gros armateurs sur les quotas de pêche. (photo d’illustration).

Ces petits pêcheurs se verraient attribuer 100 tonnes sur les 6 000 tonnes disponibles par le biais de la société RPA (Réunion pêche australe) dont ils sont actionnaires. Le reste du gâteau serait attribué à quatre gros armateurs. La répartition officielle sera effectuée d’ici la fin du mois, une compétence qui relève des TAAF. Alors pour mettre la pression, les petits pêcheurs sont venus faire part de leur désaccord devant les grilles du siège social des TAAF.

La date de leur mobilisation n'a pas été choisie par hasard, ce jeudi 1er août, la préfète des TAAF arrive à La Réunion.

De plus, si ces petits pêcheurs ont décidé de faire barrage aujourd"hui, c'est qu'ils savent qu'il leur reste peu de temps pour négocier, cette année, la législation pour les prélèvements autorisés de légines changent, la répartition des quotas ne se fera plus chaque année mais sur les six prochaines années.

Peu avant 14h, la quarantaine de pêcheurs mobilisés devant les grilles du siège des TAAF ont quitté les lieux, sans contrepartie. Leur objectif était d'attirer l'attention sur leur combat.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : mobilisation , TAAF , armateur , PÊCHEUR , actualité de la réunion , Actus Reunion , quotas légine , (Terres australes et antarctiques françaises)

suivez-nous