Réunion par Imaz Press, mercredi 17 novembre 2021 à 13:50
[VIDÉO] Plusieurs gros chantiers abordés lors du conseil municipal

Saint-Paul définit ses orientations budgétaires pour 2022

image description
image description

A la veille de son conseil municipal, la ville de Saint-Paul a présenté les principales orientations budgétaires qui seront votées par les élus de la commune pour l’année 2022. Alors que la crise sanitaire a marqué l’année en cours, la mandature actuelle lance plusieurs chantiers phares pour les mois à venir, tout en rappelant sa volonté de prioriser le pouvoir d’achat et la participation citoyenne, déjà mise en lumière par la création du Conseil des habitants. (Photos Imaz Press)

L'année prochaine, la mairie se penchera notamment sur l'éducation avec le chantier de l'école de Grand Fond, "qui a trop attendu" estime le maire saint-paulois Emmanuel Séraphin. Les autres écoles doivent quant à elles bénéficier des "petites améliorations du quotidien", tout aussi importantes. La ville compte toujours aussi ouvrir la médiathèque de Plateau Caillou.

Les travaux reprennent pour la piscine de Vue Belle, à la Saline. Les expertises demandées arrivent à leur terme. Suite aux nombreux contentieux entre les entreprises et la commune, le chantier de 800.000 euros a pris du retard. Après une dernière expertise prévue le 30 novembre, il pourra reprendre pour une livraison estimée au premier semestre 2023.

Les élus débatteront ce jeudi de la modernisation du centre-ville, de Saint-Gilles mais aussi du front de mer de Saint-Paul. Sur le désenclavement des hauts, de nouvelles voiries vont être mises en place comme aux Orangers. La porte du parc qu'est le Maïdo doit aussi être valorisée, via le développement touristique et économique du Guillaume et de Petite France. Les travaux des jardins de Petite France débuteront d'ailleurs en 2022.

La mandature insiste également sur l'importance de la participation citoyenne, via le Conseil des habitants. Un dispositif censé donner aux citoyens des services publics de proximité. C'est dans ce sens que la mairie saint-pauloise souhaite également étoffer les mairies annexes, via notamment le développement du numérique. Des aidants "connect", autrement dit des conseillers numériques, sont déjà déployés sur le territoire pour aider les administrés dans leurs démarches digitales, et les partenaires que sont la Caf (caisse d'allocations familiales) ou Pôle emploi se relaient via des permanences.

Côté agriculture, Saint-Paul veut développer son "grenier" à savoir son vivier de fruits et de légumes, notamment ses cultures d'ail et d'oignons. Pour cela il faut régler la problématique d'approvisionnement en eau vers les terres riches que sont Tan rouge ou Petite France.

Plusieurs affaires importantes sont également à l'ordre du jour pour ce conseil municipal, à commencer par l'extension de la cantine à 1 euro. Le projet va être élargi aux tranches suivantes.

Sur le plan de la santé, la ville va déployer une mutuelle communale solidaire, c'est le premier territoire ultramarin à le faire. Un dispositif censé aider les habitants en difficulté qui n'ont pas les moyens de se payer une complémentaire santé. "Après un diagnostic du territoire, nous constatons que 2.500 foyers sont intéressés, ce qui représente environ 8.000 personnes" explique l'adjoint à la mairie Perceval Gaillard. Les administrés seront ensuite invités à comparer l'offre proposée au niveau communal avec leur mutuelle actuelle pour voir ce qui leur correspond le mieux. "Les publics cibles sont les personnes âgées, les familles nombreuses ou isolées, les personnes atteintes de maladies chroniques ou encore les libéraux" ajoute l'adjoint.

Côté culture, Saint-Paul veut redevenir une terre de festivals, en accueillant à nouveau de grands rendez-vous comme Réunion Métis ou Ocus Pocus, mais aussi via sa toute première édition des Francofolies en mars prochain, suite au désistement de Saint-Pierre. La municipalité envisage également un festival pour novembre 2022 de danse et théâtre inclusifs, avec des personnes atteintes de handicap. "Nous avons un programme riche, que nous présenterons en juillet 2022 pour le renouvellement de notre label ville d'art et d'histoire" indique Suzelle Boucher, adjointe à la mairie.

Une délibération inédite aura également lieu pendant le conseil municipal pour la valorisation des employés communaux. Saint-Paul établit un nouveau cadre basé sur trois leviers : le pouvoir d'achat, les évolutions de carrière et l'amélioration des conditions de travail. Une revalorsation des plus bas salaires sera engagée. Les tickets restos passent de 5 à 6 euros, et 60 agents vont être titularisés en ce début de mandat. Des activités sportives et culturelles continuent d'être déployées, comme par exemple l'orchestre de Saint-Paul, composé d'agents musiciens.

Ecoutez Emmanuel Séraphin résumer les grandes orientations budgétaires abordées lors du conseil municipal :

mm/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : saint-paul , budget , finances , conseil municipal , orientations budgétaires , actu réunion , Actus Reunion , Saint-Paul Actualité , actualité réunion

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis