Quand on dit que l’Histoire se répète...

Saint Denis : retour en images sur les émeutes de 1991

Photo RB

La mobilisation des Gilets Jaunes réunionnais, qui a débuté le 17 novembre, n’est pas sans rappeler les émeutes de 1991 au Chaudron, lorsque le CSA a pris la décision de couper le signal de l’émetteur de Télé Free Dom. Nous sommes le 23 février 1991. Les manifestants lancent des galets sur les CRS venus remettre de l’ordre à l’appel du préfet de l’époque, Daniel Constantin. Les grenades lacrymogènes sont de sortie. Dans les jours qui suivent, les magasins sont vandalisés, pillés... Huit personnes mourront, lors d’un pillage dans un magasin en proie aux flammes. Pendant un mois, du 23 février au 21 mars 1991, l’île aura été en ébullition. Le Ministre de l’Outremer de l’époque, Louis Le Pensec, mettra en cause le fondateur de Free Dom, Camille Sudre ainsi que le PCR, accusés d’avoir encouragé les émeutes. Michel Rocard, venu dans l’île le 17 mars pour jouer les pompiers, aura cette sortie devenue célèbre : "Je ne suis pas le Père Noël". Retour en images sur cette épopée de l’histoire de La Réunion qui semble se rejouer, 27 ans après, sur les routes réunionnaises. Et là, ce n’est pas de télé qu’il s’agit, mais de télé-réalité : la population réunionnaise qui le droit de décider de sa vie. L’histoire se répète, mais à l’échelle de l’île, cette fois...

mots clés de l'article : mobilisation , manifestation , blocage , violences urbaines , actualité de la réunion , gilets jaunes , Actus Reunion , Mouvement du 17 novembre , mouvement citoyen , 23 novembre

à voir également en vidéo

dossier associé

suivez-nous