Réunion par Imaz Press, lundi 31 août 2020 à 14:11
[VIDEO] 8.000 masques seront distribués aux étudiants

Rentrée universitaire : le protocole sanitaire en place face au nombre d’inscrits en forte hausse

image description
image description

Frédéric Miranville, président de l’université de La Réunion, et Gilles Lajoie, président du conseil académique, ont tenu une conférence de presse ce lundi 31 août 2020 pour évoquer les conditions de la rentrée universitaire, où 1.296 étudiants en plus par rapport à l’année dernière sont déjà attendus. Les inscriptions ne prendront fin le 21 septembre prochain. Frédéric Miranville et Gilles Lajoie ont confirmé le port du masque obligatoire sur tous les sites et campus de l’université et la fourniture d’équipements de protection individuelle à tous les personnels. Par ailleurs, l’université de La Réunion va fournir 8.000 masques à l’UNEF (Union nationale des étudiants de France) à destinations des étudiants. L’organisation représentative se chargera des modalités de distribution. (Photo aa/www.ipreunion.com)

la veille de la rentrée de la majorité des étudiants, le président de l’université de la Réunion a rappelé les mesures mises en place pour assurer leur sécurité sanitaire ainsi que celle des personnels.

Tout d’abord, le port du masque est obligatoire en permanence et sur l’ensemble des sites et campus de l’établissement. Il a été proposé aux personnels qui revenaient de vacances en dehors du département de les positionner en septaine et télétravail. Toues les sites ont été désinfectés et tous les personnels dotés d’équipements de protection individuelle. Par ailleurs l’université va fournir 8.000 masques à l’UNEF, que l’organisation représentative distribuera aux étudiants.

Frédéric Miranville a qualifié cette rentrée “de tous les défis”, car elle verra l’université de La Réunion va accueillir un nombre d’étudiants croissant. On dénombre déjà 1.296 étudiants de plus que les 17.341 de l’an dernier, alors que la période d’inscriptions prendra officiellement fin le 21 septembre prochain.

“On risque de s’acheminer vers une augmentation qui va dépasser les 1.500, ce qui est énorme pour l’établissement. Nous avons quatre années d'augmentation en une”, explique le président de l’établissement, notant que que les effectifs étudiants de l’université avaient augmenté de 1.811 personnes sur les quatre dernières années.

Derrière cette importante hausse du nombres d’étudiants se trouve principalement le plus fort taux de réussite record au bac et l’impossibilité pour les jeunes bacheliers d’aller en Métropole ou à l’étranger, en raison du contexte sanitaire.

Pour cette rentrée particulière, l’université a mis en place un protocole en lien avec ‘Agnce régionale de santé : d’abord l’isolement en cas de suspicion de cas de Covid-19, ensuite la transmission de l’information aux cas contact, le départ des personnes du campus en cas de contamination et la désinfection des locaux. “On n’écarte aucune option, tous les scénarios sont sur la table. S’il faut clôturer une section, nous le ferons”, assure Frédéric Miranville.

Lire aussi :Université : renforcement des mesures de protection sanitaire

Pour l’heure, il n’y a eu aucune suspicions de cas de Covid à l’université. Quatre étudiants étaient des cas contacts d’une personne positive, à l’extérieur de l’étabissment. Les quatre test de dépistage se sont avérés négatifs.

- Une nouvelle offre de formation -

“Cette entrée a été anticipée”, se félicite par ailleurs Frédéric Miranville. “Dès le confinement, les universités ont été mises dans situation complexe, où il a fallu basculer d’un mode présentiel à un mode distanciel. Nous pensions, à l’époque, que les conditions sanitaires seraient meilleures. Nous avons dû ajuster l’ensemble des mesures.”

Avant même les premiers cas de coronavirus à La Réunion au mois de mars dernier, l’université prévoyait en effet le lancement de sa nouvelle offre de formation, comprenant des cours à distance permettant de s’adapter à la capacité d’accueil des salles divisées par deux. Seuls les travaux pratiques se dérouleront à capacité entière, sous réserve que la distanciation physique soit respectée. Idem pour certains enseignants de l’art oratoire autorisés à utiliser une visière plutôt qu’un masque, s’ils se tiennent à 1,50 m de toute personne.

“Ce hasard du calendrier fait que nous avions envisagé autrement l'ouverture de cette nouvelle offre de formation, mais c’est un développement sans précédent du numérique. Le virage que nous avons pris répond à la demande des étudiants”, relate Gilles Lajoie, président du conseil académique.

70 kits mobiles ont été distribués aux enseignants et chercheurs afin d’assurer les cours via des logiciels informatique. “On va monter à une centaine très probablement”, anticipe Gilles Lajoie. “Nous avons su tirer de cette épreuve quelque chose de positif.” Pour se prémunir contre les effets de la fracture numérique, l’université met également des ordinateurs à disposition des étudiants au centre de documentation. Chacun des étudiants en ayant besoin peut emprunter un ordinateur “comme il emprunte un livre”.

Avant le retour ou l’entrée à l’université de la plupart des étudiants, Frédéric Miranville constate que les mesures de sécurité sanitaire sont globalement bien respectées et qu’une brigade Covid-19 a été mise en place “pour renforcer les équipes, faire de la pédagogie”.

aa / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : université , rentrée , coronavirus , actualités de la réunion , Actus Reunion , Frédéric Miranville , Gilles Lajoie , Coronavirus , Masque , Covid-19

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis