[LIVE - PHOTO/VIDEO] Candidat de la gauche aux élections européennes

Saint-Denis : Raphaël Glucksmann "asnamb nou lé kapab !"

photo RB pour imazpress

Plus de 500 personnes ont assisté ce samedi 27 avril 2019 à la Cité des arts à Saint-Denis au meeting de Raphaël Glucksmann, tête de liste PS - Place publique aux élections européennes. "Asnamb nou lé kapab !" a-t-il lancé à la foule a qui il a proposé un contrat : "faire de La Réunion la première région de France pionnière en matière de transition écologique et sociale". Suivez-nous, nous sommes en live (photo rb/www.ipreunion.com)

Plus de 400 personnes assistent au meeting de Raphaël Glucksmann. Notre journaliste est en direct Facebook. Regardez :

il y a 1 jour(s) à 14H21

Ce live est à présent terminé, merci d'avoir suivi cette actualité avec Imaz Press Réunion

il y a 1 jour(s) à 13H37

A la fin de son meeting Raphaël Glucksmann a été interrogé par notre journalistee.

Il a été question de la nécessité d'aller voter pour les europénnes, car l'Europe a "un impact important sur notre vie de tous les jours" et du projet de "faire de La Réunion la première région de France pionnière en matère de transformation écologique et sociale". Regardez

Raphaël Glucksmann s'est ensuite déclaré favorable à l'application d'un octroi de mer différencié "car on ne taxe pas de la même manière un produit qui pollue et un produit de première nécessité, un produit bio". Regardez

 

il y a 2 jour(s) à 13H35

C'est fini, Raphaël Glucksmann serre des mains, fait des bises, accepte les photos et les selfies. La musique est lancée à fond

"Je vais repartir de cette île pous fort et pous confiant qu'en y arrivant" affirme le candidat

 

il y a 2 jour(s) à 13H29

 "Asnamb nou lé kapab !"

La fin de l'intervention de Raphaël Glucksmann approche

Il plaide pour le retour de l'ISF.

Il met une nouvelle fois en garde contre l'abstention et lance "j'ai besoin qu'en sortant de cette salle vous deveniez contagieux pour porter le message d'une autre Europe, celle de la culture, celle qui place les citoyens au-dessus des lobbies". "Le message que je retiendrai de La Réunion est Asnamb nou lé kapab !"

Le public est debout et applaudit.

il y a 2 jour(s) à 13H13

Le candidat poursuit son discours

• "Faire de La Réunion  la première région pionnière pour la transition écologique et sociale est une volonté politique, nous savons que les financements sont là"

• "Etre région pionnière, cela veut dire : des investissements massif dans l'agriculture biologique, dans l'habitat, dans le développement des énergies renouvelables, c'est la création de milliers d'emplois, une meilleure alimentation, une meilleure santé"

• "Pourquoi avoir choisi La Réunion pour ce pacte ? Parce que les atouts et les vocations sont concentrés sur un seul territoire. Il y a la biodiversité, des chercheurs performants, tout est là". "La Réunion c'est l'île aux trésors". C'est aussi "une histoire qui peut servir de modèle ailleurs, dès maintenant"

Notant que les changements massifs doivent être "enclenchés maintenant, car en 2030 il sera tros tard" il ajoute "il n'y a pas besoin de mille milliards d'euros" pour opérer cette transition, quelques centaines de millions suffisent" et ces financements sont possibles

Galvanisé par les applaudissements Raphaël Glucksmann poursuit : "la transition écologique ce n'est pas une taxe sur le diesel, c'est une grande aventure qui permettra de développer l'emplo, de mieux s'alimenter, de mieux vivre"

il y a 2 jour(s) à 12H37

Raphaël Glucksmann arrive sur le podium sur l'air de Koman ou rale sa. Le public est déchaîné

• Il remercie tous les orateurs précédents. Il parle du "bonheur" d'être à La Réunion, "modéle pour notre avenir par sa diversité"

• Il remercie les orateurs précédents

• Le candidat met en garde contre l'abstention, "il faut le dire aux jeunes, il faut aler voter, ne pas baisser les armes"

• "Le choix est simple : soit nous continuons comme avant avec un marché ouvert au quatre vents ou alors nous changeons le logiciekl, nous allons changer le logiciel"

• Raphaël Glucksmann se demande si les aides de l'Europe vont vraiment aux bons projets. Le président du comité des pêches ici m'a dit que les aides l'Europe allait aux grands groupes, au grnds bateau et que les petits pêcheurs étaient pénalisés, c'est cela que voulons changer"

• "Je veux vous proposer un nouveau contrat écologique : on oppose souvent - et c'est l'origine de la crise des Gilets jaunes -, impératif écologique et justice sociale, nous voulons montrer que les deux ne sont pas opposables". Il propose "un pacte social" financé par les grands groupes financiers Nous proposons d'identifier trois ou quatre régions de France qui seraient pionnière en matière de transition écologique et sociale, nous proposons que La Réunion soit la première de ces régions pionnières

 

il y a 2 jour(s) à 12H19

C'est l'air de "Koman ou rale sa", c'est au tour de Philippe Naillet, secrétaire fédéral du PS 974 de pendre la parole

• "L'Europe est plus généreuse avec nous que l'Etat français. Car lorsque lorsque l'Etat nous donne la même chose que dans tous les autres territoires, l'Europe i done anou plis"

• "Il ne s'agit pas de continuer à actionner des financements pour des projets pharaoniques quin ne ramène rien termes d'emploi, de transports et de développement" (allusion au chantier de la NRK - ndlr). "Lorsque nous serons au Parlement, nous allons changer la donne"

• "Il faut passer à une agriculture raisonnée, sortir des pesticides". "Il faut arrêter de porter atteinte à biodiversité"

• "Il faut que l'Europe arrête de donner de l'argent à ces gros bateaux qui pillent les océans". "Il est anormal qu'en à cinq ans à La Réunion nous soyons passé de 500 petis pécheurs à 200"

• Tous les projets à faire financer par l'Europe, "doivent obligatoirement tenir compte de l'emploi, doivent être créateur d'emploi".

• "Nous devons revoir notre schéma de mobilité pour que nos jeunes talents reviennent ici à La Réunion"

• "Les illusions de la macronie sont tombées"

Philippe Naillet met en garde contre le vote pour le Rassemblement national de Marine Le Pen

il y a 2 jour(s) à 11H59

Des candidats présents sur la liste liste PS - Place publique et des soutiens de la lsite se succède au micro

Il est souvent question du réchauffement climatique et des ses conséquences "dramatiques"

il y a 2 jour(s) à 11H34

Dans la salle les drapeaux européen, français et réunionnais ont été installés

Les discours commencent. Au rang des personnalités se trouvent Ericka Bareigts, députée PS de Saint-Denis, Phiippe Naillet, secrétaire fédéral du PS 974 et Jean-Claude Fruteau, ancien député européen PS

Ericka Bareigts prend la parole. Le public tape des mains

Elle note qu'en tant que minsitre des outre mers, elle est allée plaider la cause de La Réunion à Bruxelles "et nous avons gagné" dit-elle

• "Les outre mers ne copoutent pas, les outre mers comptent"

• "On nous rebat les oreilles en nous disant que nous coûtons cher. Oui, en 2018 les régions ultrapériphériques ont reçu 5 milliards d'euros de l'Europe". Sur cette comme "La Réunion a reçu un peu pous de 2 milliards. Mais lorsque l'Europe donne cette somme, elle investit, elle ne dépense pas"

• "97% du domaine maritime de la République française, c'est les outre mer. Si on ajoute à cela la surface terrestre, la France est le 6ème plus grand paus du monde devant la Chine et l'Inde"

• "J'ai été frappée par le manque de vision de la tête de liste de la LREM (Nathalie Loiseau - ndlr)". "Sans vision pour La Réunion" comment peut-on avancer, se dmande la députée

Ericka Bareigts plaide en faveur :

- d'une simplification de la réglementation régissant les associations venant en aide aux plus démunis

- de l'arrêt du pillage de notre zone de pêche par des bateaux pirates

- de la lutte contre le changement climatique

- pour une adaptation de la réglementation europénne aux spécificités locales

La députée appelle les Réunionnaises et les Réunionnais à voter en masse pour la liste conduite par Raphaël Glucksmann

 

 

 

il y a 2 jour(s) à 11H31

Ça y est Raphaël Glucksmann arrive !

Le public applaudit à tout rompre et scande Raphaël, Raphaël

Le meeting commence par la diffusion d'un petit film expliquant le fonctionnement de l'Union européennes, ses compétences et ses champs d'intervention

 

il y a 2 jour(s) à 11H10

Selon un premier comptage,  environ 400 personnes - dont beaucop de jeunes -, sont déjà dans la salle et le public continue d'arriver

L'ambiance est au rendez-vous. Le public tape de mains et chante avec le groupe de maloya

 

il y a 2 jour(s) à 11H07

Le public continue d'arriver. Le groupe maloya i done paké !

il y a 2 jour(s) à 10H46

Maloya

Le parking à l'extérieur est plein et la salle grande salle rouge de la Cité des arts se remplit peu à peu.

Un groupe de maloya assure l'ambiance en attendant les têtes d'affiche. Regardez

 

il y a 2 jour(s) à 10H41

Bonjour La Réunion

Ce samedi 27 avril 2019 matin Raphaël Glucksmann, tête de liste PS - Place publique aux élections européennes, tient meeting à la Cité de arts à Saint-Denis.

C'est son deuxième et dernier jour de visite à La Réunion. Ce vendredi il est allé à la rencontre des habitants de Saint-Paul et a fait un tour de marché forain accompagné de Philippe Naillet, le premier secrétaire fédéral du PS 974.

Allez suivez-nous, nous sommes en live

propos

Raphaël Glucksmann, tête de liste PS-Place publique pour les élections européennes est à La Réunion pour une visite éclair de deux jours. Ce samedi 27 avil, il entame son deuxième jour de visite sur l'île avec en point d'orgue de la journée un meeting à la Cité des Arts à 10h45. 

La journée du vendredi 26 avril : 

Raphaël Glucksmann a atterit à La Réunion aux alentours de 10h30. Dans sa première interview à sa descente d'avion, il ne souhaite pas aller sur le fond " mon programme pour La Réunion, c'et la justice sociale et la justice écologique". 

Il fustige la conférence d'Emmanuel Macron qui a eu lieu la veille la qualifiant d'"occasion manquée". La tête de liste de la gauche de poursuivre : "Ce que nous eu hier un catalogue de mesures : certaines sont positives mais au fond nous n’avons pas vu le cap, nous n’avons pas vu la vision et au bout de cinq minutes il dit qu’il n’avait pas fait fausse route. C'est une occasion ratée et c'est extrêmement grave pour la France,» estime la tête de liste de la gauche pour les européennes."

Puis Raphaël Glucksmann s'est rendu à la traditionnelle visite du marché forain à Saint-Paul. Il s'est volontiers prêter au jeu, s'essayant au kayamb, demandant à un tisanier quelles sont les bonnes herbes pour tenir pendant un mois de campagne. 

Il a ensuite rencontré Bertrand Baillif, le président du comité régional des pêches. 

Une journée légère où le programme du candidat a à peine été effleuré. 

mots clés de l'article : visite , campagne , candidat , parti socialiste , actualité de la réunion , tête de liste , Élections européennes , Actus Reunion , Raphaël Glucksmann , place publique

suivez-nous