Attention, danger

Faux comptes et concours fantômes... les nouvelles arnaques des réseaux sociaux

Photo imaz press reunion

C’est un problème que rencontrent vraisemblablement de nombreux médias et maires réunionnais : de faux comptes Facebook pullulent depuis environ un an sur le réseau social, reprenant les noms et l’identité visuelle de ces derniers pour arnaquer les internautes. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

"Il double double double double double double votre salaire sur Réunion 1ère" : cette phrase, illustrée par une photo de Pascal Souprayen et Madame Aude, se retrouve un peu partout sur Facebook. En contenu sponsorisé. Le problème, c'est que la page n'a rien à voir avec Réunion 1ère.

C'est une forme d'arnaque qui semble se répandre partout sur Facebook depuis plusieurs mois, et à en voir les commentaires, elle semble malheureusement fonctionner. Le principe de l'arnaque est plutôt simple : après avoir créé la page, l'administrateur imite l'identité visuelle de la chaîne, et propose de nombreux cadeaux à ses abonnés en leur proposant de commenter la publication pour participer. Une fois qu'une personne commente, elle reçoit un message privé indiquant un numéro à appeler. Ce numéro est surtaxé, et les bénéfices tombent dans les poches de l'arnaqueur, qui bien évidemment n'offrira rien au participant.

Peu de moyens pour lutter

"Nous sommes bien au courant du problème, cela fait des mois que nous signalons les faux profils à Facebook, mais en dehors de ça, il n'y a vraiment rien que l'on puisse faire…" souffle Stéphane Pessin, chargé du numérique pour la chaîne. En effet, s'il ne faut que quelques minutes à cette – ces ? – personne(s) malintentionnée(s) pour créer un faux profil, il faut bien plus de temps avant que de la plateforme ne supprime le compte de l'imposteur. "Nous sommes en contact direct avec Facebook, mais à part leur signaler les comptes, nous n'avons pas vraiment de recours légal possible" continue Stéphane Pessin. Un problème bien connu chez NRJ Réunion aussi, qui prend l'histoire tout aussi sérieusement que ses confrères. "Nous faisons tout ce qu'on peut pour endiguer le problème, mais quand un profil est supprimé, un autre réapparaît dans l'heure" indique le service communication de la radio. Et les médias ne sont pas les seules victimes de ces faux comptes, comme l'indiquait la commune du Port ce vendredi 19 juillet. "Nous avons déposé plainte contre x pour usurpation d'identité, et avons signalé à Facebook l'existence de ce compte, indique le service communication de la mairie, en dehors de ça, on ne peut qu'attendre". En mai, la ville de Saint-Leu avait connu le même problème.

Lire aussi : La ville du Port met en garde contre les faux profils Facebook

Restez attentifs

Pour éviter de tomber dans le piège, on ne peut que recommander d'être vigilant concernant des offres qui sembleraient trop belles pour être vraies. Contactez les pages officielles, signalez l'existence des pages frauduleuses à Facebook - vous pouvez d'ailleurs le faire dans un groupe nommé "Stop Arnaques 974" -, et surtout, ne participez jamais à un concours sans en vérifier le sérieux.

Du côté légal, l'arnaqueur risque gros s'il devait être découvert : jusqu'à 15.000 euros d'amende et un an d'emprisonnement, juste pour usurpation d'identité.

as/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : médias , arnaque , réseaux sociaux , actualité de la réunion , Actus Reunion