Réunion mardi 19 mai 2020
[VIDEO - PHOTOS] Il est arrivé en fin de matiné

Annick Girardin est à Mayotte, son avion est à La Réunion

image description

Après avoir atterri à Mayotte pour y déposer la ministre des outre-mer, Annick Girardin et du matériel médical, un avion de l’Etat français a fait route vers La Réunion et l’aéroport Roland Garros où il s’est posé en fin de matinée. Il y restera plusieurs heures. A noter par ailleurs que plus de 5,8 millions de masques et du matériel médical ont été embarqués dans 5 avions ce lundi 18 mai 2020 "à destination de la Guyane et des territoires des Antilles et de l’Océan indien" indique Annick Girardin dans un communiqué publié tard lundi soir.

"5,1 millions de masques jetables et 700 000 masques en tissu, lavables seront distribués aux enseignants et aux élèves, aux personnes vulnérables, aux agents de l’Etat et aux opérateurs de l’eau, des déchets, de l’énergie et des transports, pour accompagner le déconfinement dans de bonnes conditions sanitaires" déclare la ministre sans plus de détails sur la quantité attribuée à chacun des cinq départements (Guyane, Guadeloupe, Martinique, Mayotte, La Réunion).

La seule précision concerne Mayotte où l'épidémie flambe. Annick Girardin précise en effet "deux charters à destination de la Réunion (...) arriveront mardi matin à Saint-Denis et permettront notamment d’acheminer plus d’un million de masques à Mayotte par un vol d’Air Austral le 20 mai". La ministre est attendu ce mardi matin dans l'île aux parfums.

Lire aussi : L'épidémie flambe toujours à Mayotte, Annick Girardin arrive ce mardi matin

Du matériel médical, dont 59 respirateurs et des consommables (filtres, pompes, tubulures) ont aussi été expédiés dans les cinq départements.

"Cette opération fait suite à une première expédition de 2 millions de masques grand public jetables et de 700 000 masques lavables entre le 6 et le 11 mai, concernant l’ensemble des départements et collectivités d’outre-mer" souligne Annick Girardin avant de préciser : "le gouvernement avait choisi de recourir à l’affrètement de vols dédiés pour les DROM et les Iles du Nord pour éviter que cette opération ne conduise à prendre la place du fret transitant sur les liaisons aériennes commerciales, déjà saturées, et pour maîtriser ainsi le coût du fret aérien, et qu’une telle opération serait réitérée si nécessaire".

La ministre des outre-mer déclare aussi avoir tenu une réunion de travail avec les compagnies aériennes desservant les territoires ultramarins, en présence du secrétaire d’État aux transports Jean-Baptiste Djebbari. Cette rencontre "a permis d’échanger autour des perspectives de reprise du trafic et de l’impact économique de la crise sanitaire sur le fret aérien et la santé financière des compagnies aériennes" commente annick Girardin, toujours sans plus de précision.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis