Il y a du changement dans l’air

Prélèvement à la source : les finances publiques sont prêtes à faire face

AFP - Philippe Huguen

Le centre des Finances publiques de Saint-Denis est plein à craquer. Le prélèvement à la source est entré en vigueur au 1er janvier et cette nouvelle mesure entraîne son lot de questions. De nombreux contribuables se sont rendus sur place pour se renseigner ou faire régulariser leur situation avant la fin du mois. La Direction régionale des Finances publiques se dit prête à faire face à ce changement de taille.

Gilles Deshayes, le directeur régional des Finances publiques de La Réunion est assez optimiste sur cette mesure "la réforme permettra de prélever l’impôt au moment où les revenus sont perçus, c’est très important parce que beaucoup de réunionnais ont des situations qui changent et c’est important d’adapter le montant de l’impôts au montant des revenus et à la situation familiale des gens et tout cela se fera dans un délai très rapproché quasiment en temps réel."

Les centres des Finances publiques sont préparées à faire face " beaucoup de test ont été réalisés. Le prélèvement à la source fonctionne. Les réunionnais ont pu avoir leur taux sur leur avis d’imposition et ce taux a été transmis aux employeurs. Cela fonctionne, ça a été testé dans quatre pré-configurations. Beaucoup de personnes ont eu une pré-figuration sur leur bulletin de paie et ont pu voir leur taux et ce qui pouvait être prélevé. Maintenant, on est dans la phase de mise en œuvre. Des prélèvements ont déjà été réalisés sur le chômage ou sur des retraites complémentaires… Nous n'avons relevé aucun problème" affirme Gilles Deshayes.

Le début d'année n'a pas été marqué par une forte affluence dans les centres des impôts. " Sur les trois premiers jours de l’année 2019, on a eu relativement peu de personnes qui se sont présentées dans les six services des impôts des particuliers de La Réunion, il y a eu 380 personnes qui sont venues spécialement pour le prélèvement à la source, il n’y pas eu de rush. " poursuit Gilles Deshayes.

Le seul grain de sable dans ce rouage qui semble relativement bien huilé, ce sont les personnes dont la situation a changé au 1er octobre 2018 (naissance d’un enfant, départ à la retraite…), moment où les dossiers ont été bouclés. " Ces personnes doivent aller sur le site impots.gouv pour faire la déclaration de ce changement. Il y aura un nouveau taux qui sera calculé et adapté à la situation effective du contribuable. Le délai de traitement pour ce type de changement est de trois mois maximum. L’ensemble des situations a été pensé pour pouvoir y faire face le plus rapidement possible et de façon contemporaine." termine Gilles Deshayes.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : réforme , impôts , finances publiques , actualité de la réunion , Prélèvement à la source , Actus Reunion , nouvelle mesure

suivez-nous