[LIVE- PHOTOS/VIDEO] Des pêcheurs voulaient s’assurer que "tout est en règle"

Port-ouest : le bateau malgache ne déchargera pas ses poissons

Depuis tôt ce vendredi 15 février 2019, un groupe de pêcheurs est posté sur l’un des quais du Port-ouest où a accosté "L’île Sainte-Mairie", un bateau convoyeur battant pavillon malgache. Les pêcheurs se demandaient si "tout est en règle pour que ce bateau qui n’est pas français accoste au Port". Le déchargement des cales pleines de poissons du navire ne commence pas et n’aura pas lieu. Alertant sur les problèmes de "concurrence déloyale", de "problèmes sanitaires" et de "traçabilité des produits", le président du Comité des pêches Bertrand Baillif était sur place et demandait une réunion en urgence avec les autorités. Suivez-nous, nous sommes en live

il y a 2 jour(s) à 11H12

Une réunion en urgence

Le président du Comité des pêches, Bertrand Baillif déclare qu'il va demander une RÉUNION EN URGENCE avec la Préfecture, la DMSOI (Direction Mer Sud Océan Indien), les douanes et les services vétérinaires. "Il y a des année que ça dure, il faut que la règle soit la même pour tout le monde, et qu'elle soit respectée," assène-t-il

il y a 2 jour(s) à 11H09

Le POISSON NE SERA PAS DÉCHARGÉ

Le poisson stocké dans les cales du bateau l'Île de Saint-Marie ne sera pas déchargé. Le camion frigorifique part, tout comme la Police. Les marins relèvent la plateforme de débarquement.

il y a 2 jour(s) à 10H58

Le poisson du navire convoyeur malgache n'est toujours pas déchargé.

il y a 2 jour(s) à 10H49

Le président du Comité des pêches est sur place

Pour le pêcheur, le bateau, l'équipage et le poisson dans les cales du navire malgache doivent être contrôlés. Le président du Comité des pêches, Bertrand Baillif est sur place, appelé par la Police discute avec les forces de l'ordre.

Bertrand Baillif : "ma plus grosse crainte c'est qu'il n'y a pas de traçabilité ! A qui appartient ce poisson? Il n'est pas identifié!"

Le président déclare qu'il défend la pêche et les pêcheurs réunionnais "ça fait des années que ça dure. A La Réunion on classe le patrimoine, les cirque, les parcs. Et la corruption ? Il y a des pêcheurs qui n'arrivent pas à vendre le poisson. Les grandes surfaces achètent le poisson des pays étrangers, pas le poisson péi, frais." Il ajoute : "Nous avons déjà signalé aux douanes que ce bateau n'est pas contrôlé. Vous avez vu les douanes ? Les services vétérinaires?"

"Je voudrais qu'il y ait une table ronde", que les services comptants se saisissent du dossier.

il y a 2 jour(s) à 10H32

Un pêcheur explique les réglements et le droit martime aux forces de l'ordre, Bertrand Baillif, préseident du Comité des Pêches prend le relais. "Ça fait longtemps que nous avons alerté sur ce problème," répète-t-il. La Police cherche a comprendre ce qu'il se passe.

Suivez notre LIVE sur Facebook :

il y a 2 jour(s) à 10H16

Les discussions se poursuivent, le président du Comité des pêches est attendu

Les forces de l'ordre veulent qu'une autorité annonce que le déchargement ne peut pas se faire. Le Président du Comité des pêches Bertrand Baillif doit bientôt arriver.

TOUJOURS PAS DE DÉBARQUEMENT

il y a 2 jour(s) à 10H14

Les marins mlagaches attendent. Nous rappellons qu'il n'y a aucune tension entre eux et les pêcheurs. Ces derniers veulent simplement s'assurer que le bateau est en règle.

il y a 2 jour(s) à 10H07

Les forces de l'ordre reviennent sur place

Elles demandent des explications aux marins alors que le camion frigorifique revient. Les tensions remontent.

Les marins malgaches s'équipent pour décharger le navire. Pour un pêcheur, les services vétérinaires ne sont pas là, ni la douane. Il évoque un risque sanitaire a consommer ce poisson.

il y a 2 jour(s) à 10H00

Le camion frigorifique part, les discussions entre les pêcheurs et l'équipage malgache reprend

Les pêcheurs réitèrent : "nous ne sommes pas là pour nous battre avec vous (les marins Malgaches, ndlr). Nous voulons que vous ayez aussi un meilleur salaire : faites votre travail avec un salaire français car vous venez décharger sur un Port français. Vous méritez plus, nous sommes là aussi pour ça. Soyez solidaires."

il y a 2 jour(s) à 09H48

Quelques tensions apparaissent au Port-Ouest

Un camion est venu pour décharger le poisson du bateau convoyeur malgache. Les pêcheurs ne l'ont pas laissé passer. Ils demandent à voir les autorisations pour vérifier que ce bateau est bien en règle pour accoster à La Réunion.

il y a 2 jour(s) à 09H35

Un "marché déloyal" qui "tue tous les petits pêcheurs"

Pour Yannis Latchimy, le bateau "Ile Sainte-Marie" n'a pas les autorisations pour rentrer dans un port français: "Il y a zéro contôle, pas de douane. C'est inadmissible. un bateau battant pavillon malgache ne peut pas entrer dans un port de La Réunion, un port français comme ça!"

"Ce n'est pas qu'une concurrence déloyale, poursuit Yannis Latchimy. Nos petits pêcheurs sont en train de s'éteindre, sur 600 il n'en reste que 80 actifs. (...) Aujourd'hui le marché déloyal c'est qu'un poisson qui arrive comme ça, il est en train de tuer tous les petits pêcheurs."

Regardez :

il y a 2 jour(s) à 09H29

Aucune tension

Une patrouille de Police est venue sur le quai pour se rendre compte de la situation. Yannis Latchimy, un pêcheur qui c’était très impliqué dans le mouvement des Gilets Jaunes leur a expliqué la raison de sa présence.

La patrouille est ensuite repartie.

Il n’y a aucune tension entre les personnes. "Evidemment il n’est pas question d’en vouloir ou de reprocher quelque chose  aux marins malgaches qui travaillent sur ce bateau, explique Yannis Latchimy. Ils ne sont pour rien dans l’affaire nous voulons simplement nous assurer que leur armateur respecte bien les lois françaises".

il y a 2 jour(s) à 09H27

Mardi 12 février, des pêcheurs avaient bloqué les bâteaux de l'armement Enez

Pendant quelques heures ce mardi  des pêcheurs avaient empêché des bateaux de l'armement Enez de quitter la darse. Ils accusaient la compagnie de ne pas respecter le code du travail en sous-employant des pêcheurs malgaches "payés à 400 euros". Ils dénonçaient aussi le fait que l'armement soit en situation de monopole  sur le marché de la pêche. Ils affirmaient que cela entrave le développement de la petite pêche traditionnelle réunionnaise.

Lire aussi => Des pêcheurs accusent les armements Enez d'être "à l'origine de la crise requin"

il y a 2 jour(s) à 08H58

Bonjour bonjour,

Aux alentours de 3 heures ce matin le bateau convoyeur "L'île Sainte-Marie", qui bat le pavillon malagache a accosté au Port-Ouest. Un groupe de pêcheurs se demandent "tout est en règle pour que ce bateau qui n'est pas français accoste au Port".

propos

• ce vendredi 15 février 2019, un groupe de pêcheurs est posté sur l'un des quais du Port-ouest où a accosté "L'île Sainte-Mairie" qui bat le pavillon malgache. Ce navire est un bateau convoyeur, c'est-à-dire qu'il contient le poisson de plusieurs petits bateaux de pêche qui viennent décharger leurs poissons dans ses cales.

• Les pêcheurs  de Port-Ouest se demandent si "tout est en règle pour que ce bateau qui n'est pas français accoste au Port".

• Le déchargement des cales pleines de poissons du navire n'a pas encore commencé.

Lire aussi : des pêcheurs accusent les armements Enez d'être "à l'origine de la crise requin"

 

mots clés de l'article : mer , pêche , protestation , pêcheurs , bateaux , colère , port-ouest , actualité de la réunion , Actus Reunion

suivez-nous