Sabotage

Plusieurs oeuvres de Jace vandalisées

Photo : Facebook Jace

Après s’être fait voler plusieurs oeuvres, l’artiste Jace s’est fait vandaliser d’autres de ses dessins, peints sur les murs. "La kouyonise na poin koulèr !" s’exclame Jace sur sa page Facebook. Ses célèbres gouzous disparaissent sous les graffitis sur lesquels on peut lire "kréol". (Photo : Facebook Jace)

"La kouyonise na poin koulèr !" s'exclame Jace sur sa page Facebook avant de traduire en français en s'adressant directement aux vandales anonymes de ses oeuvres : "J’aime trop mon île et ses habitants pour penser que le créole soit aussi crétin que toi. Tu ne représentes personne d’ici ! Si ! Tu représentes la haine et la jalousie, tu n’es pas mieux que les haineux du FN !"

Les petits gouzous, ces personnages oranges tout en rondeur, on les retrouve un peu partout en ville, et même sur les sentiers de l'île comme à La Nouvelle, dans le cirque de Mafate. "Partout où je vais je suis fier de défendre et de promouvoir notre vivre ensemble où se mêlent toutes les ethnies et toutes les religions, c’est pour ça que j’aime la Réunion, nous sommes une nation". Mais s'il ajoute avec malice : "n’hésitez pas à réagir, ça me permettra de faire le ménage sur cette page..."

Avant ce sabotage, Jace a été victime de vol. Le graffeur originaire du Havre qui vit et travaille à La Réunion depuis plusieurs années à La Réunion a posté une photo avant/après qui montre que l'armoire téléphonique sur laquelle il avait peint ses gouzous a été tout bonnement arrachée.

Lire aussi : Jace : une de ses oeuvres volée, l'artiste est ulcéré

Agacé, l'artiste avait rappelé "qu’en premier lieu, ils volent un support physique et donc une plainte est susceptible d’être déposée par le propriétaire du bien".

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : Actus Reunion

suivez-nous