[VIDÉO/PHOTOS] C’est déjà fini (actualisé)

Piton de la Fournaise : l’éruption s’est arrêtée

Vendredi 26 octobre 2019 - Eruption au Piton de la Fournaise

Cette cinquième éruption de l’année 2019 aura été exceptionnelle. Douze ans que le front de coulée n’avait pas été aussi proche de la RN2. Ce dimanche 27 octobre, le front de coulée s’était figé à environ 250 mètres de l’axe routier et ne progressait plus. Aux alentours de 17h, clap de fin de l’éruption "l’activité éruptive débutée le 25 octobre 2019 à 14h40 heure locale s’est arrêtée ce jour, le 27 octobre 2019 à 16h30" indique l’Observatoire. Par mesure de sécurité, la RN2 a été coupée entre le giratoire Citron Galet au Tremblet et la Coulée 2004 (Ancienne décharge) dans le Grand Brulé, cette portion de route sera rouverte à partir de 19h ce dimanche.

C'est déjà fini ! Depuis ce dimanche 27 octobre matin, le front de lave était figé et ne progressait plus. En fin d'après-midi, le couperet est tombé "l’activité éruptive débutée le 25 octobre 2019 à 14h40 heure locale s’est arrêtée ce jour, le 27 octobre 2019 à 16h30 heure locale, après une phase d’activité en " gaz piston " d’environ 1h." indiquait l'Observatoire du Piton de la Fournaise.

La lave n'aura donc pas traversé la route nationale 2...

Cependant, l'Observatoire précise qu'"aucune hypothèse n'est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (arrêt définitif, reprise de l'activité sur le même site, reprise de l'activité plus en aval), compte tenu des observables suivantes : - 29 séismes volcano-tectonique superficiels sommitaux ont été enregistrés lors de la journée de hier, - des " gaz pistons " sont toujours enregistrés, - très peu de lave a été émise en surface"

Tôt ce dimanche 27 octobre, les scientifiques ont survolé le volcan pour suivre l'évolution de cette éruption. Dans son bulletin de la mi-journée, l'Ovpf indique "l’activité éruptive au niveau du site éruptif localisé à 1050 m d’altitude est faible. La hauteur des projections de lave est inférieure à 20 m, et le cône qui s’est édifié fait une dizaine de mètres de hauteur. Ce matin à 8h, une seule coulée active était présente et s’épanchait sur une distance inférieure à 200 m du cône éruptif".

Autre élément relaté par les experts de l'Ovpf "le front de coulée le plus proche de la RN2 était figé et ne progressait plus. Il se situait ce matin à 8h (heure locale) toujours à environ 250 m de la RN2"

Et dernière chose : "le bras de coulée qui a contourné le Piton Tremblet par le sud lors de la fin de journée de hier était figé également".

Une éruption qui avait commencé sur les chapeaux de roues

Cette éruption débutée le vendredi 25 octobre 2019 à 14h40 a commencé à toute allure. Les fissures éruptives situées dans le secteur Sud/Sud-Est ont craché une lave incandescente qui a frénétiquement dévalé les Grandes Pentes. En deux temps, trois mouvements, le front de coulée n'était plus qu'à 2,5 kilomètres de la Route nationale. Quelques heures plus tard, il était à 400 mètres. Douze ans que la lave n'avait pas été aussi proche de la RN2.

Mais le Piton de la Fournaise est capricieux, après trois heures intenses, le débit du trémor éruptif a baissé "nous notons une baisse légère mais continue du débit" indique Aline Peltier, la directrice de l'observatoire du Piton de la Fournaise (Ovpf). Les éléments freinent aussi la progression des coulées, une végétalisation et l'inclinaison du terrain à 19%. En neuf heures, la lave a parcouru 150 mètres ce samedi 26 octobre.

Ce qu'on peut voir

"Ce matin (samedi 26 octobre ndlr) seul un évent reste actif avec des fontaines de 10 à 20 m de haut. Depuis hier la coulée a rejoint le piton Tremblet et progresse sur la coulée de 2007. En aval du piton Tremblet, la coulée a bifurqué pour former un bras secondaire dont le front progresse dans la forêt au nord de la coulée principale" détaille l'Ovpf. Deux bras de coulée provenant d'un site éruptif situé à mi-pente se frayent un chemin dans un environnement hostile, le principal longeant le tracé de la coulée de 2007 tandis que l'autre traverse la forêt.

Comment voir l'éruption ?

La page Facebook Actus Météo 974 a fait un point sur les accès pour pouvoir admirer l'éruption, regardez :

Sécurité

Quoi qu'il en soit, par mesure de sécurité, la RN2 est interdite à la circulation entre le giratoire Citron Galet au Tremblet et la Coulée 2004 / Ancienne décharge dans le Grand Brulé. Les curieux doivent donc parcourir les derniers kilomètres à pied s'ils souhaitent admirer le spectacle. Quant à aller crapahuter dans les scories, c'est à vos risques et périls. La gendarmerie effectue des rondes régulières pour calmer les ardeurs des curieux qui souhaiteraient s'approcher d'un peu trop près.

Cependant, l'éruption est déjà sublime même d'un peu plus loin, regardez ces images magnifiques de Dream Worl Production :

Pas d'accès à l'enclos

Et la phase d'alerte 2-2 "éruption en cours dans l'enclos" du dispositif spécifiques Orsec déclenchée par le préfet ce vendredi 25 octobre à 15h est toujours de mise.

Cela implique que l’accès du public à l’enclos Fouqué, depuis le sentier du Pas de Bellecombe – Jacob ou depuis tout autre sentier, ainsi que le poser d’aéronefs dans la zone du volcan, sont interdits jusqu’à nouvel avis.

Le récit de la deuxième journée d'éruption à retrouver ici ==> Piton de la Fournaise : le front de coulée est à 250 mètres de la RN2

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Volcan , éruption , piton de la fournaise , actualité de la réunion , Actus Reunion , octobre 2019

dossier associé