Réunion par Imaz Press, mercredi 22 novembre 2023 à 06:11

[PHOTOS] Jeux olympiques : Boxe : Ali Maoulana, l’ex bad boy qui rêvait de Paris 2024

image description
image description

A 24 ans, Ali Maoulana est déjà champion de France amateur et a été convoqué en équipe de France pour des matches internationaux contre l’Ecosse et l’Allemagne. Le Sainte-Marien part le 29 novembre prochain pour défendre son titre de champion de France des plumes en métropole et rêver pourquoi pas de tournoi de qualification olympique (Photo sly/www.imazpress.com)

C’est un OVNI dans la boxe réunionnaise. Il y a six ans encore, Ali Maoulana n’avait jamais mis les pieds dans une salle.

"Par contre, je n’arrêtais pas de me battre dans la rue", raconte le boxeur originaire de Mayotte. "Du coup, mon père m’a mis le marché en main. Soit je continuais à batailler inutilement dann somin, soit il me payait mon inscription dans un club. Je l’ai écouté et je suis allé au CBA Sainte-Marie" dit-il.

L’ancien bad-boy avait le cuir bien tanné. Très vite, la greffe a donc pris."Dès qu’on a attaqué le combat, avec des impacts, ça m’a tout de suite plu. Ça m’a rappelé mes bagarres dans la rue, les coups qui pleuvaient, mais que j’avais l’habitude d’encaisser" explique-t-il.

Certes, il manque alors encore d’expérience. Il est un peu fruste sur le plan technique. Ne maîtrise pas bien l’art de l’esquive, le déplacement et la remise en jab (coup rapide, en ligne directe - ndlr). "Mais il a tout de suite montré un acharnement au travail au-dessus de la moyenne", souligne Yoland Chaffre, son nouvel entraîneur, qui va lui faire faire des progrès à pas de géant.

- Kistohurry tient la corde -

A tel point que l’ancien garnement devient très vite champion de La Réunion, s’immisçant même parmi les meilleurs boxeurs de sa catégorie au niveau national.

En décembre 2022, il est ainsi sacré champion de France chez les plumes (-57kg). Titre qu’il remettra en jeu à partir du mois prochain. Le boxeur sainte-marien part en effet dès le 29 novembre vers l'Hexagone. "Il entrera en lice directement en quarts de finale", annonce Yoland Chaffre.

En cas de victoire à ces championnats de France, il fera alors peut-être réfléchir un peu plus Mehdi Nichane, le directeur technique national, à son sujet.

Pour l’instant, Samuel Kistohurry tient en effet la corde dans la catégorie, pour tenter de décrocher le quota olympique pour les Jeux olympiques de Paris. Mais qui sait ? Si ce dernier vacille, peut être une ouverture se présentera-elle pour le Sainte-Marien.

Deux tournois de qualification olympique sont en tous cas prévus en 2024. D’abord, en février, en Italie, près de Milan, puis à Bangkok en Thaïlande fin mai.  "Les Jeux me font rêver. En boxe amateur, c’est le Graal. Mais si c’est pas Paris 2024, je viserai Los Angeles 2028" conclut Ali Maoulana.

fp/www.imazpress.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : sports , Actus Réunion

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis