Photographe amateur passionné

Philippe Iglicki, baroudeur de nuit

Philippe Iglicki

Cette semaine, Imaz Press s’intéresse au travail de Philippe Iglicki, pour qui la pratique de la photographie se passe surtout pendant la nuit.

" Certains soirs, même à 23 heures, je me dis " allez, c’est le moment de sortir prendre des photos " et je prends mon matériel " avoue Philippe. Rien de bien étonnant de la part d’un photographe qui voue une passion toute particulière aux photos nocturnes, des étoiles à la lune en passant par les éruptions volcaniques. En parcourant ses réseaux sociaux dédiés à ses clichés, on se dit que toutes ces heures passées à la belle étoile n’ont clairement pas été gaspillées.

Tout a commencé autour de 2015. Philippe faisait déjà un peu de photo, mais rien de bien sérieux. Et puis, au détour d’une conversation avec une connaissance qu’il croise lors d’événements sportifs, il se retrouve dans un atelier de photographie, qui se réunit tous les jeudis : Cap photo. Là, il commence son apprentissage. Depuis, son intérêt n’a fait que grandir, tout particulièrement envers la photo de nature, et surtout celle nocturne. " J’aime pouvoir porter un autre regard sur ce qui m’entoure. J’ai l’impression de mieux apprécier ce que je vois " explique-t-il.

De la patience et de l’exigence

S’il faut être armé de patience pour capture la beauté de la nuit, c’est loin de démotiver le photographe. " Je sais quand je vais commencer à prendre des photos, mais jamais quand je vais arrêter, confie-t-il, plus le temps passe plus je suis exigeant avec mon travail. Je peux avoir passé des heures dehors et rentrer avec un seul cliché ".

Les thématiques sont récurrentes, mais jamais tout à fait pareil. " On peut photographier le même endroit milles fois, le cliché ne sera jamais vraiment tout à fait le même. C’est encore plus flagrant quand on compare nos photos entre différents photographes, même lorsqu’on a capturé exactement le même instant " souligne-t-il. Des excursions à plusieurs, Philippe en a fait beaucoup. Un moyen imparable pour améliorer ses techniques, son œil, et tout simplement rencontrer du monde partageant la même passion. " Il suffit d’avoir un appareil dans les mains pour qu’une conversation s’engage " rajoute-t-il.

Ce n’est pas un secret, la communauté de photographe à La Réunion est immense. Il n’y a qu’à voir le nombre de portrait qui ont pu être réalisés chaque semaine sur Imaz Press. " On a la chance d’avoir une nature incroyable, des nuits étoilées que beaucoup nous envient. Forcément, ça donne envie de se lancer dans la photographie " commente Philippe. S’il part de temps en temps en excursion avec d’autres passionnés, son hobby reste cependant plutôt solitaire. " Je ne me vois pas appeler quelqu’un en fin de soirée pour lui dire de venir avec moi " admet-il.

Prochain défi : maîtriser la photographie de spectacle. " J’ai eu l’occasion à deux reprises de couvrir des concerts, et c’est quelque que j’apprécie énormément. Les lumières complexes et les nombreuses expressions des artistes sont intéressantes à capturer " conclut-il.

as/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : photographie , actualité de la réunion , Actus Reunion , photographe amateur passionné

suivez-nous