Une édition réussie (atualisé)

Nuits sans lumière : 389 pétrels de Barau sauvés cette année

photo RB imaz press reunion o

L’édition 2019 des Nuits sans lumière, la 11ème du nom, fut réussie grâce à une forte mobilisation des acteurs du territoire et des conditions météo favorables.En tout, 25 nuits pour favoriser l’envol des jeunes pétrels, la ponte des tortues marines, l’observation du ciel et économiser l’énergie. Cette année, 457 jeunes pétrels de Barau ont été signalés pendant l’ensemble de la période d’échouage en avril et mai, parmi eux 389 ont été sauvés et relâchés. La 12ème édition des Nuits sans lumière se tiendra du 10 avril au 4 mai 2020. Nous publions ci-dessous le communiqué du Parc national. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

La 11eme édition des Nuits sans lumière a été organisée par le Parc national en collaboration avec la Société d’Études Ornithologiques de La Réunion (SEOR) et l’ensemble des acteurs du territoire. En 11 ans, la durée des Nuits sans lumière est passée de 2 heures à 25 nuits. Les nuisances de la pollution lumineuse ne sont plus à démontrer, tant sur l’environnement que la santé humaine.

Cette année, 457 jeunes pétrels de Barau ont été signalés pendant l’ensemble de la période d’échouage en avril et mai, parmi eux 389 ont été sauvés et relâchés. A titre de comparaison, en 2018, 988 jeunes pétrels avaient été signalés, 879 avaient été sauvés et relâchés.

Les partenaires s'engagent contre la pollution lumineuse

C’est l’équivalent de la consommation annuelle de 300 foyers, soit 850 MWh, qui a été évitée durant ces 25 nuits. Depuis 2015, ce résultat a été multiplié par 3. EDF à La Réunion s’en réjouit. C’est un événement qui porte à la fois sur la préservation de la biodiversité et sur les économies d’énergies. L’entreprise rappelle avoir mené des actions de sensibilisations auprès de ses salariés et de ses clients dont les structures ayant des enseignes lumineuses. La CINOR est l’un des premiers partenaires de l’événement. L’intercommunalité a mené diverses actions, notamment en interne, où les médiateurs de la Direction Environnement ont été sensibilisés par les agents du Parc national de La Réunion. De nombreuses interventions ont également été mises en place dans les établissements scolaires, de Sainte-Suzanne, Saint-Denis et Sainte-Marie. Un relâcher de pétrels a d'ailleurs eu lieu en présence de 200 élèves. Les éclairages sur des zones d’intérêt communautaire de la CINOR ont été éteints à partir de 20 heures.

Saint-Denis a continué à renforcer son investissement pour la réduction de la pollution lumineuse. Ainsi, 2 846 points lumineux sur les voiries et sur les terrains sportifs ont été éteints pendant les Nuits sans Lumière. Leur nombre a doublé par rapport à 2016. Les économies d’énergie réalisées sont toujours en hausse : 93 500KW/h pour les voiries et 51 750 KW/h pour les sites sportifs, ils ont été multipliés par 5 par rapport à 2014. Cela représente une économie financière de 23 000 euros en moins d’un mois.

Cette année encore, la ville de Cilaos s’est aussi fortement investie. Les éclairages publics ont été éteints à partir de 19h30. Cela inclut les plateaux sportifs, les lieux culturels, l’église de Notre dame des Neiges et l’Archipel des Métiers d’Arts. Une réduction des éclairages a également été réalisée par une dizaine de gîtes, restaurants et hôtels. 360 personnes (grand public) et 140 scolaires ont été sensibilisés. Les 4 secteurs du Parc national ainsi que l’équipe du programme Life Pétrels se sont mobilisés aux quatre coins de l’île en proposant des animations auprès des scolaires et du grand public. Plus de 1 800 personnes ont été sensibilisées.

Camille Payet du programme LIFE Pétrels a accompagné tout au long de l’année scolaire la classe "Développement durable" du lycée Boisjoly Potier du Tampon. Durant les Nuits sans Lumière, ces jeunes très motivés ont pu mettre en pratique leurs connaissances en menant des actions à la fois originales et stratégiques : après-midi de sensibilisation auprès des passants et des commerçants de la ville de Saint-Pierre, théâtre de rue, prise en charge de pétrels échoués et relâcher de pétrels, distribution d’un journal sur les pétrels et la pollution lumineuse, réalisé par leur soin.

Les partenaires des Nuits sans lumière vous donnent rendez-vous du 10 avril au 4 mai 2020 pour la 12ème édition.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : animaux , environnement , Energie , biodiversité , parc national , pétrels , nuits sans lumière , actualités de la réunion , Actus Reunion