Nouveau record d’affluence en janvier : Plus de 126.000 passagers

photo imaz press reunion

Le nombre de passagers a progressé de 9% en janvier à l’Aéroport de La Réunion Roland Garros, battant un nouveau record mensuel, principalement sous l’effet de la forte croissance du trafic sur l’axe métropole-Réunion. Au cours du premier mois de l’année, plus de 126.000 passagers ont emprunté les lignes entre Paris, Marseille, Lyon, Toulouse et Saint-Denis (+18,6%).

La croissance du trafic de transit s’est également confirmée en janvier, passant de 1.000 passagers à près de 5 000 entre 2017 et 2018. Cette activité est essentiellement alimentée par les lignes de Corsair entre Paris et les îles de l’océan Indien et celle d’Air Madagascar entre Tananarive et Canton (Guangzhou). Deux autres axes ont enregistré une progression en début d’année : les lignes entre Saint-Denis et les aéroports malgaches (+5,4%) et la ligne Réunion-Mayotte (+3,4%).

Globalement, le trafic régional est toutefois en recul de 3,7%, avec une baisse notable de 6,7% du nombre de passagers entre l’aéroport Roland Garros et l’île Maurice. Des baisses sont également enregistrées sur l’Afrique du Sud (–5,2%), les Seychelles (–4,4%) et les Comores (–4,9%). De même, les lignes vers Bangkok (–4,2%) et Chennai (–4,5%) voient leur fréquentation se réduire, alors que 925 passagers ont emprunté les vols entre La Réunion et Guangzhou (Chine).

Le mois de janvier a également été marqué par le passage de la tempête Berguitta, l’aéroport Roland Garros a ainsi été fermé toute la journée du 18 janvier. La plate-forme a aussi connu des journées de forte affluence, à plus de 10.000 passagers. Le pic a été atteint le 7 janvier, avec 10 824 voyageurs comptabilisés.

Dans le secteur du fret, les tonnages traités par l’Aéroport de La Réunion Roland Garros sont en progression de 14,3% en ce début d’année. Les tonnages débarqués font un bond de 17,9% par rapport à janvier 2017, pendant que le fret embarqué augmente également de façon significative (+7,2%). Ces progressions s’expliquent par les capacités de soute en hausse entre la métropole et La Réunion, mais aussi par l’envoi exceptionnel, au départ de Paris, de 54 véhicules d’essai d’un constructeur, par deux cargos spéciaux, puis par leur réexpédition progressive en métropole.

mots clés de l'article : avion , La Réunion , aéroport Roland-Garros , affluence , Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous