Au large de l’île Amsterdam (actualisé)

Chavirage d’une chaloupe : un marin réunionnais de 52 ans décède

Un marin réunionnais a trouvé la mort et deux de ses collègues réunionnais, ont été blessé dans le chavirage d’une chaloupe au large de l’Ile Amsterdam ce vendredi 5 avril 2019. L’embarcation appartenait au navire langoustier l’Austral de la Sapmer en campagne de pêche que la cette zone des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Le capitaine l’Austral, propriété a alerté la base Martin-de-Viviès tout de suite après le chavirage. Malgré l’intervention de la Sapmer, du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) et des Taaf, l’un des marins n’a pas pu être sauvé. Les deux rescapés sont actuellement pris en charge et une équipe de renfort de la base est partie dès l’aube pour être sur site en milieu de matinée afin de poursuivent les opérations de secours" indique la préfecture dont nous publions le communiqué ci-dessous (photo d’illustration)

Les opérations pour évacuer les deux marins rescapés se sont poursuivies ce samedi 6 avril comme l'indique la préfecture dans ce communiqué:

Ce samedi matin 6 avril 2019, la deuxième équipe de secours des volontaires des TAAF partie de la base Martin-de-Viviès située sur l’île Amsterdam (TAAF) a pu rallier et faire la jonction avec la première équipe arrivée hier sur le site. Elles ont passées la nuit avec les membres de l’équipage au refuge d’Entrecasteaux.

La procédure de secours adaptée à cette situation extrême a ainsi pu se poursuivre par la coordination conjointe des services opérationnels de la SAPMER à terre, l’équipage de l’Austral positionné à proximité immédiate des côtes, des TAAF à Amsterdam et à SaintPierre et du CROSS Réunion.

Malgré la topographie des lieux, notamment au niveau de la crête située au-dessus de la Baie aux Loups, le corps du marin défunt a pu être transporté à bord de l’Austral par l’action combinée de l’équipe à terre des TAAF et des membres d’équipage de l’Austral.

Le défunt était âgé de 52 ans et naviguait sur l’Austral depuis 2016. Les équipes SAPMER et les TAAF sont aux côtés de sa famille endeuillée et très touchée. L’Austral passera la nuit au mouillage après ces heures éprouvantes.

Pour les deux marins blessés, les équipes de secours accompagnées du médecin ont décidé que leur état ne permettait pas une descente de la falaise dans toutes les conditions de sécurité requises.

Après diagnostic du médecin de la base, et évaluation de la situation, il a donc été décidé que l’un des marins était en capacité de rallier la base Martin-de-Viviès par voie terrestre en compagnie d’une partie de l’équipe de secours (4 sauveteurs volontaires) à partir de demain matin dimanche 7 avril 2019.

La deuxième partie de l’équipe de secours (3 sauveteurs volontaires) restera quant à elle sur place à l’abri dans le refuge d’Entrecasteaux aux côtés du second blessé, le temps que son état s’améliore dans les 2 à 3 prochains jours.

Au nom de la SAPMER, des TAAF et du CROSS Réunion, nous tenons à remercier chaque membre de nos équipes à terre et en mer sur l’île Amsterdam pour leur implication et leur sang-froid dans des conditions extrêmes, ainsi qu’à La Réunion.

La SAPMER se tient aux côtés des familles de nos marins, et remercie toutes les personnes ayant témoigné de leur marque de sympathie et de soutien ces dernières heures.

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin a réagit sur les réseaux sociaux, elle fait part de son émotion "mes pensées vont à sa famille et à l'ensemble des marins touchés par ce drame."

La ministre salue ensuite le travail des équipes de secours

Le communiqué de la préfecture qui annonçait le drame ce samedi 6 avril matin :

"Un accident est survenu le vendredi 5 avril 2019, aux abords des côtes de l’Ile Amsterdam, sous administration de la collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).

Le capitaine du navire langoustier Austral, propriété et exploité par l’armement Réunionnais Sapmer, a informé la base Martin-de-Viviès qu’une de ses chaloupes venait de subir un chavirage majeur avec trois membres d’équipage réunionnais à son bord.

Suite à un phénomène de lame de fond auquel a succédé une vague submersion, les membres de la chaloupe se sont retrouvés à la mer puis sur le rivage à proximité d'Entrecasteaux.

Malgré les conditions d’accès et météorologiques difficiles, une procédure de secours adaptée à la situation a été déployée en coordination avec les services opérationnels de la Sapmer, du Cross Réunion, et des Taaf.

Une équipe de secours de la base a été dépêchée afin d’atteindre par voie terrestre, les naufragés situés à l’opposé de l’île sur un site reculé et difficile d’accès.

Une fois sur place et après diagnostic, le médecin a constaté le décès de l’un des trois marins et a procédé à la mise en sécurité des deux blessés et des secouristes en rejoignant le refuge d’Entrecasteaux. Les personnes rescapées sont actuellement prises en charge et une équipe de renfort de la base est partie dès l’aube pour être sur site en milieu de matinée afin de poursuivent les opérations de secours.

Au nom de la Sapmer, des Taaf et, du Cross Réunion, toutes nos pensées vont à la famille et à toute la communauté des marins touchés par ce drame.

Chacun des collaborateurs de la Sapmer, à terre comme en mer, tient à remercier l’engagement des équipes de secours de la base Martin-de-Viviès qui sont encore en cours d’opération, et se tient aux côtés des familles et proches de nos marins".

mots clés de l'article : Actus Reunion

suivez-nous