Couvre-feu, carburants, écoles...

Mouvement social : point de situation avec la Préfecture

Photo RB/Imaz press Réunion

Dans un communiqué du dimanche 25 novembre, la Préfecture de La Réunion fait le point sur la situation de l’île au neuvième jour de mobilisation du mouvement des "Gilets Jaunes".

"La nuit du samedi 24 au dimanche 25 novembre a été calme et, dans la continuité des nuits précédentes, aucun fait majeur n’est à déplorer. Quatre personnes ont été interpellées, ce qui porte à 143 le nombre de personnes interpellées depuis le 17 novembre.

Restriction de la circulation des personnes et des véhicules

L’arrêté de restriction de circulation des personnes et des véhicules, de 21h à 6h dans 14 communes de l’île, ainsi que le déploiement de nouvelles forces de l’ordre, ont permis de consolider un retour au calme progressif. Au regard de l’évolution favorable constatée, le préfet de La Réunion a décidé de ne pas reconduire cette restriction de circulation.

Approvisionnement en carburant

Les forces de l’ordre sont mobilisées pour assurer la sécurisation des approvisionnements des stations services. Cette nuit, 30 stations services ont pu être livrées en carburant (gas-oil et sans plomb). Ces stations sont ouvertes à tous les usagers de la route, une liste sera publiée prochainement. Il est cependant conseillé de limiter ses déplacements aux seuls besoins essentiels.

Ce dimanche, 14 stations services réquisitionnées sont toujours réservées aux services de secours, d’urgence et de sécurité. Ces stations ne peuvent fournir du carburant qu’aux seuls véhicules listés dans l’arrêté préfectoral consultable sur le site internet : www.reunion.gouv.fr.

Établissements scolaires

La reprise échelonnée de l’accueil des élèves dans les établissements scolaires de l’île sera examinée aujourd’hui en liaison avec le rectorat et les communes."

mots clés de l'article : préfecture , carburant , mouvement social , actualité de la réunion , Actus Reunion , point de situation , Gilet Jaunes

à voir également en vidéo

suivez-nous