Art

Mia-Runart Show : une exposition dédiée aux artistes réunionnais

Photo AFP

Alexandre Alquier, Marie Nicolas et Karine Bertil sont trois passionnés d’art contemporain. Ils ont donc créé une association réunionnaise de promotion de l’art contemporain " l’ARPAC ". Ils ont aussi décidé d’emmener dans leur sillage des artistes français basés à la Réunion et en métropole à l’une des principales foires d’art contemporain située au coeur du Miami’s Arts and Entertainment District : le Spectrum Miami, foire satellite officielle de l’Art Basel MIAMI. A la suite de cette soirée, une seconde se déroulera à La Réunion même, au Domaine des Palmiers de Saint-Paul, où 300 personnes seront invitées par l’association ARPAC à un vernissage-cocktail

L’objectif de cette opération consiste à faire connaître des artistes français sur le marché de l’art international et d’organiser une grande soirée post Art Basel MIAMI à la Réunion au cours d’une soirée-vernissage le 12 décembre 2019 : le Mia-Runart Show. Six artistes ont été sélectionnés pour cette première édition. Certains déjà connus et/ou primés en France et en Europe feront pour la plupart leur première expérience américaine. Au retour de Miami, l’ARPAC présentera les six artistes à La Réunion. Au cours de cet évènement d’autres artistes émergents et pressentis pour de futures éditions seront présentés au public réunionnais présent. Les artistes sont les suivants :

Konix

Artiste éclectique, rappeur, graffeur, Konix a fait ses armes en tant que décorateur et coloriste de films d’animation. Il a gardé de cette expérience un univers fantastique qu’il illustre parfaitement avec une technique qui lui est propre: le graff en tant que couleur. C’est en effet uniquement au moyen du graff de son nom de scène que Konix habille des fonds réalisés à la bombe.

Le résultat est sidérant. On replonge dans cet univers onirique bardé des références propres aux gamers, aux héros fantastiques aussi bien qu’à la culture Rap et Hip Hop : du Grand (street) Art!

Pandakroo

Né de l’imagination d’un collectif d’artistes crée en 1999, le concept Pandakroo est aujourd’hui repris à son compte par l’un des membres, Ant.

Il réalise des illustrations souvent inspirées du Street Art, de la bande-dessinée, du quotidien, mettant en scène des personnages de pandas sous des formes graphiques très différentes.

De façon humoristique, poétique, ses personnages évoluent dans un univers sur-graffité, peuplé de pots de peintures et de stickers, avec de nombreux clins d’oeil à la scène graffiti.

Des expositions sont organisées régulièrement où il présente des dessins sur papier, cartons de récupération, emballages ou bois.

Floé

Floé est graphiste de formation. Elle a toujours laissé une place essentielle au dessin.

Elle développe un travail esthétique en recherchant une perfection graphique. Les rapports à l’enfance et à la féminité sont omniprésents dans chaque réalisation avec des couleurs acidulées, des formes sensuelles mêlées de pudeurs et le désir de contraster un trait soigné sur des fonds spontanés. Sandrine Langlade Française originaire de La Réunion, Sandrine Langlade vit actuellement aux Pays-Bas. Elle expose en Europe, aux États-Unis (New- York, Miami) et en Amérique latine. Son style pictural est proche de l'abstraction lyrique et de l'expressionnisme abstrait. Son travail regorge de couleurs vives, sur fond de synesthésie. Sandrine Langlade a reçu en 2018 à Florence le prix international d'art contemporain Leonardo da Vinci, suivi du prix Titien à Venise, durant la Biennale des Nations. Lütfiye Kösten Née à Izmir (Turquie), Lütfiye Kösten est diplômée du Département de Peinture de l'Université d’Eylül et du Département de Photographie de l'Université Technique de Yildiz. Après avoir réalisé de nombreuses expositions à Istanbul, Metz, Paris, Nantes, Chollet, elle travaille à présent depuis son atelier à la Réunion. Le portrait est l'unique obsession de Lütfiye Kösten, la singularité de son travail tient beaucoup dans l'ambivalence entre la réalité du personnage très présent et son abstraction, cette façon de s'effacer derrière des circonvolutions graphiques ou des masques. Les yeux, très réalistes, ancrent notre regard. Eko - LSA

Né à la Réunion en 1976, Eko-LSA vit et évolue dans le monde du Street Art Réunionnais. Rappeur et graffeur, il transforme tous les supports (murs, déchets urbains) grâce à des graffs oniriques et colorés, faisant de la rue son terrain de jeu. Mêlant différents supports, différentes technique, son art rend toujours hommage au graff originel, partie intégrante de chacune de ses oeuvres. Eko écrit sur chacune de ses toiles ses valeurs fondamentales, il suffit de savoir les déceler… Yren Réunionnais de coeur, Yren peint à la Réunion depuis 2013. Une performance de live painting de Futura 2000 à Paris en 1981 sera sa révélation. Impressionnisme, cubisme, pop art, art brut, graffiti, et divers arts ethniques influencent ses oeuvres et personnages. Il affectionne particulièrement les grands formats, murs, édifices, qu’il se plaît à recouvrir de ses traits incisifs adoucis par l’expression des regards, véritables ancrages dans le déluge des couleurs. AEL

Artiste plasticienne Réunionnaise, diplômée de l’Ecole Supérieure d’Arts de la Réunion, Ael partage sa créativité entre cartoon et bande dessinée, humour et satire de la société. Elle allie aussi dans un second style le corps et ses fragments, sa construction et sa déconstruction comme pour imager l'évolution d'une forme de spiritualité. Elle qualifie son travail de "funky" et "coloré". Elle tient à garder ses deux univers très différents car ils lui permettent d'avoir plusieurs supports d'échanges. Ael cherche à discuter avec un visuel, à transmettre un questionnement, une information ou simplement provoquer un sourire.

mots clés de l'article : culture , art , actualité de la réunion , Actus Reunion , ARPAC Domaine des Palmiers