Une "situation récurrente"

Saint-Benoît : des excréments de chauves-souris dans les classes du lycée Patu de Rosemont

capture d’écran facebook Fier d’être kréol

Ce mardi 24 septembre 2019, les élèves du lycée des métiers Patu de Rosemont, à Saint-Benoît, ont fait grève dans la matinée pour protester contre les conditions de leurs salles de classes. En effet, depuis de nombreuses années déjà, des chauves-souris ont élu domicile dans certains ateliers de l’établissement professionnel, y laissant au passage des excréments. Une situation que les élèves ont dénoncé via des vidéos postées sur les réseaux sociaux.

"On doit faire cours tous les jours dans ces conditions, on a donc décidé de faire grève une demi-journée pour protester car on est en colère" explique Boura Toyifou, élève de 18 ans en BTS MS2 (Maintenance des systèmes). Deux professeurs auraient été placés en arrêt maladie récemment, à cause de ces conditions de travail d'après les élèves. "On nous dit qu'il n'y a aucun risque pour notre santé, mais après ce qu'il s'est passé avec nos professeurs, on n'y croit pas trop et on ne veut pas que ça nous arrive aussi" continue le lycéen. " Je suis actuellement dans ce lycée. Dès qu'on rentre dans notre atelier, on ne peut même plus de respirer" témoigne un autre étudiant.

Les chauves-souris, une espèce protégée Cette situation est bien connue de la direction. En effet, les chauves-souris se sont installées dans les locaux du lycée depuis de nombreuses années. "Le problème, c'est que ces chauves-souris sont une espèce protégée, et il est très compliqué de les déloger une fois qu'elles sont installées" explique-t-on du côté du rectorat. Une réunion d'urgence a été organisée dès mardi pour tenter de trouver une solution. "La direction est en contact avec la Région et la DEAL pour essayer de parer au problème, et nous prenons l'affaire très au sérieux, mais les solutions sont rares et compliquées" continue le rectorat. Cette situation est en effet récurrente, et de nombreuses solutions auraient été envisagées, sans réussir à endiguer le problème. 25 000 euros seraient dépensés chaque année pour nettoyer le lycée. Une fermeture provisoire des ateliers concernés a été décidée par l'établissement en attendant de pouvoir apporter une réponse aux élèves.

as / www.ipreunion.com

mots clés de l'article : saint-benoit , conditions de travail , actualité de la réunion , chauves-souris , Actus Reunion , Lycée des métiers Patu de Rosemont

suivez-nous