Réunion par Imaz Press, jeudi 28 octobre 2021 à 09:18
[VIDEOS] Concert au lycée Lepervanche

Lo Port i mèt lanbyans pou lo Sominn Kréol

image description
image description

Ambiance séga et maloya ce jeudi 28 octobre 2021 au lycée Léon de Lepervanche au Port. Les élèves ont préparé un spectacle et se produisent dans la cour de leur établissement en présence d’Annick Le Toullec, adjointe au maire du Port, du vice-président de Région, Frederic Maillot et de la députée Karine Lebon notamment. (Photo mm/www.ipreunion.com)

En tenue traditionnelle de maloya, kayamb et roulèr à la main, les élèves du lycée Lepervanche au Port ont mis l'ambiance dans la cour de leur établissement à l'occasion de la Somèn kréol.

Notre journaliste était en direct du lycée Lepervanche. Regardez

"Aujourd'hui nous célébrons les racines de nos élèves, pour qu'ils soient fiers de qui ils sont. Lorsque l'on est bien certain de son identité, de son ancrge, c'est comme ça que l'on peut ensuite s'ouvrir à d'autres cultures" déclare la proviseure du lycée, Chantal Gawronski. Plusieurs ateliers sont organisés et animés par les élèves : musique, fabrication d'instruments, ateliers culinaires, poèmes, danses...

Bann marmay la fé pété vréman. Rogard :

Pour la proviseure, "il n'y a pas d'antagonisme entre la culture créole et la culture française, toutes les cultures ont leur place dans la République". Sur le plan local, le rectorat veut ancrer le créole dès la maternelle, et développer le bilinguisme des élèves. Une façon également de participer à la lutte contre l'illettrisme. L'Académie veut développer de plus en plus de cours et ateliers mettant le créole au centre, y compris à travers des parcours pluridisciplinaires.

Annick Le Toullec, première adjointe à la ville du Port, a tenu un discours entièrement en langue créole devant les élèves rassemblés dans la cour, pour valoriser plus que jamais "nout mémoir, nout kozé, nout kiltir". Petite, l'adjointe raconte qu'elle n'avait pas le droit de s'exprimer en créole, "mé zordi nou lé fièr". Elle appelle d'ailleurs les élèves à considérer leur langue "kom in zarlor" : "alon port' ali !"

Pour Fabrice Maillot, vice-président du Conseil régional, la célébration du créole ne doit pas se tenir à une semaine par an. Celui qui indique avoir nommé son fils Julien en l'honneur de Gramoun Lélé rappelle que "nout lidentité lé pa solman dann in roulèr, lé surtou dann nou". La députée Karine Lebon elle aussi a tenu à s'exprimer uniquement en créole dans la cour du lycée, notamment pour raconter son échange avec le ministre de la Santé dans l'hémicycle, durant lequel elle a parlé en créole : "mi mèt mi lidentité en lèr" défend fièrement l'élue réunionnaise.

Gayar somèn kréol zot tout !

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : maloya , le port , séga , semaine créole , Culture , actu réunion , Actus Reunion , actualité réunion , Le Port Actualité , Conseil régional Actualité , Info Réunion , Informations Réunion , Sominn Kréol

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis