Île d’Amsterdam : un matelot de La Réunion est décédé

Leur chaloupe a chaviré : les deux marins réunionnais blessés sont en sécurité

Les deux marins réunionnais blessés lors du chavirage d’une chaloupe au large de l’Ile Amsterdam ce vendredi 5 avril 2019 sont maintenant en sécurité. Un autre marin réunionnais a été tué lorsque ’embarcation appartenait au navire langoustier l’Austral de la Sapmer a chaviré. Le navire était en campagne de pêche que la cette zone des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Nous publions le communiqué de la sapmer ci-dessous (Photo d’illustration)

"Ce dimanche 7 avril 2019, les opérations de secours conjointes des services opérationnels de la Sapmer à terre, l’équipage de l’Austral, des Taaf (Terres australes et antarctiques françaises) à Amsterdam et à Saint-Pierre et du Cross Réunion (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) se sont poursuivies toute la journée sur zone. La situation météorologique dégradée a obligé le navire l’Austral à manoeuvrer pour se positionner plus au nord de l’Ile d’Amsterdam. L’équipage et le navire reste à proximité immédiate de la côte afin de continuer à apporter le soutien aux équipes de sauvetages à terre, tant que les opérations de secours se poursuivent.

Lire aussi : Chavirage d'une chaloupe : un marin réunionnais de 52 ans décède

Les 2 marins blessés ont passé la nuit en compagnie de l’équipe de secours (7 sauveteurs volontaires) à l’abri dans le refuge d’Entrecasteaux. Le médecin et deux sauveteurs volontaires sont toujours au refuge d’Entrecasteaux, pour rester avec l’un des deux marins, qui n’est pour l’instant pas apte à effectuer une longue marche.

Ce matin (dimanche matin - ndlr), comme prévu par les services opérationnels, une équipe de 5 sauveteurs volontaires ont accompagné, l’un des deux marins diagnostiqué par le médecin apte à réaliser une marche de plusieurs heures, et ont rallié la base Martin-de-Viviès en fin d’après-midi.

Ce marin est maintenant hébergé sur Martin-de-Viviès, dans un espace aménagé par le personnel du district des îles Saint-Paul et Amsterdam (Taaf). Dans la soirée, il a pu être établi un contact téléphonique satellitaire entre le marin et les membres de sa famille. Une troisième équipe de sauveteurs supplémentaires (3 sauveteurs volontaires), partie ce matin de la base Martin-de-Viviès, a rejoint le refuge au lieu-dit d’Entrecasteaux, où le deuxième marin blessé est toujours à l’abri.

Le marin y demeurera à nouveau en toute sécurité, cette nuit (du dimanche 7 avril 2019 au lundi 8 avril 2019) en compagnie du médecin et de l’équipe de secours. Selon l’évolution de sa mobilité physique, il pourra à son tour être évacué vers la Base Martin-de- Viviez encadré par les sauveteurs dans des conditions de sécurité maximales.

Le soutien et le contact avec les familles des victimes, et des marins de l’Austral, est continue avec les équipes SAPMER, afin de les informer prioritairement et concrètement des avancements de l’opération de secours en cours. En concertation avec les services du SAMU de La Réunion, la Cellule d’Urgence Médico Psychologique de La Réunion a été activée. Un dispositif d’assistance et d’écoute psychologique est en cours de déploiement pour apporter le meilleur accompagnement à toutes les familles de nos marins dans ces moments difficiles. Parallèlement, les membres d’équipage peuvent également solliciter depuis le navire, via communication satellite, le même service de soutien au travers du Cross La Réunion".

mots clés de l'article : décès , sauvetage , TAAF , Sapmer , blessés , Marins , actualité de la réunion , Faits-divers , Actus Reunion