Mais l’hôpital fonctionne normalement

Les urgences du CHU Sud en grève illimitée à partir de ce mercredi

photo RB imaz press reunion

Des personnels soignants épuisés, rappelés sur leurs jours de congés, des contractuels toujours plus précaires, des travaux qui s’éternisent dans l’établissement, des patients qui passent la nuit sur des brancards... Voici ce que dénonce la CFTC (confédération française des travailleurs chrétiens) du Centre hospitalier universitaire du Sud. Après une tentative de négociations avec la direction la semaine dernière, le syndicat qui avait déposé un préavis de grève le 24 mai dernier met sa menace à exécution. partir de ce mercredi 5 juin, les membres de la CFTC Sud entrent en grève illimitée. (rb/www.ipreunion.com)

Comme d'habitude

Le mouvement n’aura aucun impact sur le fonctionnement des urgences de l’hôpital de Saint-Pierre "nous ne pouvons pas nous permettre de prendre la population en otage" précise Stéphane Casimir, le président de la section Sud de la CFTC. L’établissement hospitalier ne sera pas au ralenti mais les syndicalistes veulent rendre leur combat visible "il y aura une distribution de tracts aux entrées de l’hôpital et le jeudi 6 juin à 17h, le collectif des urgences ‘soignants au bord du gouffre’ mènera une grosse opération".

Sans en dire plus, le syndicaliste poursuit "c’est surtout pour les patients que nous nous mettons en grève, forcément, nos conditions de travail dégradées ont un impact sur la qualité des soins."

"Nou lé pa des robots, zot lé pa des numéros"

Selon le syndicaliste, c’est la priorité des grévistes : pouvoir offrir un une meilleure qualité de prise en charge des patients. Un objectif impossible à tenir d’après eux, la faute au manque de personnel et à une précarisation des contractuels "on leur fait des contrats de un ou deux jours, ce n’est pas normal, nous ne pouvons pas laisser la situation se détériorer sans rien faire" continue Stéphane Casimir.

Ils ont fait chou blanc

La semaine dernière, après avoir reçu le préavis de grève du syndicat, la direction de l’hôpital a tenté de négocier… en vain "nous ne sommes pas arriver à trouver un terrain d’entente, la direction a essayé de répondre à nos demandes mais ce n’est pas assez" déplore Stéphane Casimir. Le syndicaliste ajoute "la direction se cache derrière la question du budget mais les patients n’ont pas à payer les frais de la mauvaise gestion de la direction du CHU."

Depuis quelques jours, la CFTC et le collectif ‘soignants au bord du gouffre' ont mis une pétition en ligne, ils espèrent ainsi informer l’opinion publique et que la population prendra part à leur lutte.

Le syndicat affirme que le dialogue avec la direction n’est pas rompu et espère trouver un terrain d’entente. Pour le moment, les grévistes commencent une grève illimtée et ne savent pas quand elle s'achèvera...

fh/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : cftc , hôpital , syndicat , direction , grève illimitée , CHU sud , actualité de la réunion , Actus Reunion , qualité des soins

suivez-nous