La Réunion n’a plus que deux heures de décalage avec la Métropole

Changement d’heure : les fans de foot et de télé réalité sont contents

photo RB imaz press reunion

L’angoisse du changement d’heure, avancer les aiguilles ou les reculer... Dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mars 2019, la métropole est passée à l’heure d’été. Soixante minutes de sommeil en moins dans les dents ! Heureusement, comme la plupart des Outre-mer La Réunion n’est pas soumise à ce casse-tête... elle n’en reste pas moins concernée... Surtout pour les horaires de diffusion en direct des matches de foot et des journaux télévisés des chaînes de télé métropolitaines...

Les Outre-mer ne changent pas d’heure. A l’exception de Saint Pierre et Miquelon qui suit l’heure de ses voisins, le Canada et les Etats-Unis. Pour les Antilles, la Polynésie Française, Mayotte, La Réunion… c’est toute l’année la même heure sous le soleil, la pluie ou les cyclones. Mais pourquoi cette différenceavec la métropole?

Le changement d’heure a été instauré pour suivre la variation de luminosité. Il s’agissait surtout de faire des économies d’énergie après le choc pétrolier de 1973-1974. Mais avancer ou reculer sa montre serait inutile sous nos latitudes, tout simplement parce que les heures des levers et des couchers du soleil ne varient que faiblement. "La différence avec la France métropolitaine c’est qu’à La Réunion le crépuscule est très court et relativement brutal, tout comme l’aube. Le soleil se lève et se couche très rapidement. La différence entre l’été et l’hiver ne sera que d’une heure, une heure trente, c’est trop peu pour un changement d’heure" explique Jacques Ecormier, chef prévisionniste à Météo France.

Certains territoires ou collectivité se sont pourtant laissés tenter… La Nouvelle Calédonie par exemple l’a expérimenté en 1912 pour le renouveler, sans véritable succès en 1977, 1979, 1996 et 1997. La Réunion, elle, n’y a jamais pensé…

Programme télé, difficultés pour joindre la métropole...

Sur l’île, le soleil se lève au plus tôt à 5h30, et au plus tard, 6h45. Il n’y a qu’une heure de différence entre les deux… Peu d’intérêt à s’embêter à remonter les pendules. Pour autant, les passages à l’heure d’été et à l’heure d’hiver en métropole peuvent influencer les Réunionnais.

"Oh il ne faut plus que ça change! Avec trois heures, nous ne pouvons pas suivre le football à la télé, avec deux c’est bien. J’ai hâte d’être au 31 mars" s’enthousiasme Mustapha, qui veut en finir avec l’heure d’été. Grand fan de l’émission de télé-réalité Koh-Lanta, Alexandre partage le même avis, "je pourrai regarder plus tôt, sinon tout passe trop tard et je m’endors. Pour les films c’est pareil, avec les trois heures de décalage, je n’en regarde jamais, je suis tout en replay," rit-il. Autre souci: les informations. Marie-Ange par exemple, doit attendre 23 heures pour suivre son Journal Télévisé de 20 heures préféré… "C’est difficile de suivre l’actualité quand il y a trois heures de décalage…"

Avec les programmes télé en décalé, s’ajoute la difficulté de joindre la famille ou les amis vivant dans l’Hexagone. "Deux heures c’est beaucoup plus simple pour discuter avec les gens qui sont en Europe, la famille, les amis," indique ainsi Sandrine. De son côté, Marion voyage souvent entre La Réunion et l’Hexagone, elle jongle avec beaucoup de peine entre les décalages horaires. Travail, sommeil, avion… elle estime que deux heures de différence sont bien suffisantes: "pour les gens qui voyagent, ces changements peuvent être éprouvants. Rien que pour téléphoner à la famille en métropole, je suis tout le temps en train de faire des calculs: plus deux, plus trois, est-ce que les gens dorment? Sont au travail? Il faut réfléchir, regarder les heures, j’ai hâte qu’ils passent à l’heure d’été."

"Nous faisons avec..."

Mais si les Réunionnais sont perturbés par ces décalages incessants d’heures, pour les administrations, les changements passent de mieux en mieux. Facile avec Internet: tout ou presque s’effectue désormais en ligne. Demande d’allocation, impôt… le décalage horaire de deux ou trois heures entre la métropole et La Réunion a donc très peu d’influence.

Même observation dans une agence de voyage du centre-ville de Saint-Denis, où l’on s’en soucie peu. "Nous avons appris à faire avec, c’est comme cela depuis presque toujours après tout, non? Le seul impératif est qu’il ne faut pas passer de coup de fil avant midi pour avoir des réservations pour la métropole. Et les clients attendent patiemment, du moment qu’ils ont une réponse dans la journée..." Après tout, rien n’est urgent pour réserver les prochaines vacances.

nt/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : actualité de la réunion , Heure d’été , Changement d’heure , Actus Reunion , Heure d’hiver

suivez-nous