Réunion par Imaz Press, vendredi 27 mars 2020 à 02:57
Ils vont avoir accès aux masques

120 kinés intégrent la réserve sanitaire et sont prêts à intervenir dans les hôpitaux de l’île

image description
image description

Depuis ce lundi 23 mars 2020 et le passage officiel de La Réunion au stade 2 de l’épidémie de coronavirus, les kinésithérapeutes et toutes les professions de santé ont accès aux masques distribués par les pharmacies, au même titre que les médecins et infirmiers qui en étaient les seuls bénéficiaires jusque-là. la demande de l’Agence régionale de santé (ARS), l’Ordre des kinés a par ailleurs constitué une réserve sanitaire : une liste de kinés volontaires, qui assisteront les hôpitaux en cas d’urgence extrême. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Les kinés attendaient que le niveau 2 d’alerte de l’épidémie soit décrété avec impatience. Non qu’ils souhaitaient une propagation de l’épidémie, mais le stade 1 les empêchait d’avoir accès au matériel de protection, alors uniquement réservés aux médecins et infirmiers. Désormais, tous les personnels de santé, y compris les kinés, bénéficient des masques et gels hydroalcooliques.

Interrogé sur le sujet par Imaz Press, l'Agence régionale de santé (ARS) souligne : "les masseurs-kinésithérapeutes font bien partie des professionnels de santé pouvant bénéficier de masques, mais uniquement pour la réalisation des actes prioritaires et non-reportables, selon les instructions nationales". L'ARS précise qu'elle "échange avec la profession pour convenir d’une organisation garantissant l’accès aux soins prioritaires, dont la rééducation respiratoire, afin de doter en masques les professionnels concernés". L'Agence régionale de santé ajoute que "cette dotation sera mise à disposition en début de semaine prochaine".

- 120 kinés mobilisés en cas d'urgence -

Une décision logique, compte tenu de l'exposition directe de ces professionnels au coronavirus. L’ARS a en effet demandé à l’Ordre à des masseurs-kinésithérapeutes de mettre en place une réserve sanitaire de kinésithérapeutes susceptibles d’intervenir dans les hôpitaux, les cliniques et les Ehpad, pour aller renforcer les équipes en place, en cas de flux massif de personnes contaminées. “120 kinés ont répondu en 48h, les gens jouent le jeu”, se félicite Pierre Rigal, président du conseil régional (des masseurs et kinésithérapeutes) Réunion - Mayotte.

"C’est largement suffisant. On est en train de faire le tri par zone géographique. C’est de l’anticipation, de la prévention. Si les services hospitaliers et cliniques venaient à être débordés, alors ils contacteraient l’ARS qui disposera de cette liste que nous leur auront fournie." Tous les volontaires sont formés en kinésithérapie respiratoire. “Si jamais il en fallait d’autres, on relancerait un appel et on recenserait de nouveaux volontaires.”

Lire aussi :COVID-19 : le CHU élargit son dispositif de prise en charge des cas suspects

Comme la plupart des professions libérales, les kinésitérapeutes sont impactés de plein fouet par la crise sanitaire et les restrictions de déplacement imposées par le confinement. “On est tous confinés, tous au chômage. Il n’y a aucun kiné qui travaille correctement”, soutient Pierre Rigal, qui compte lui-même 100% de pertes depuis le début du confinement.

- Des séances à domicile pour les cas urgents -

L’accès aux masques de protection était d’autant plus nécessaire pour la profession, que leur activité n’est pas totalement à l’arrêt. Si tous les cabinets sont fermés jusqu’à nouvel ordre, les séances à domicile ne sont pas proscrites. “On ne reçoit plus personne au cabinet, mais on poursuit les soins au domicile du patient. Uniquement les soins que le kiné apprécie comme nécessaires et obligatoires”, précise-t-il.

“Quelqu’un qui a un petit peu mal au dos, ce ne sera pas un cas urgent. Par contre, la personne grabataire, dans son lit, sera susceptible de se faire hospitaliser. Il faut absolument qu’on fasse ce type de soins pour ne pas que la situation des patients s'aggrave et qu’ils aillent eux-mêmes dans les hôpitaux.Je pense aux maladies neurologiques, les gens qui sont paralysés. Ce sont des soins qui fonctionnent en continu, et se font exclusivement au domicile des patients. Avec la dotation on devrait pouvoir continuer à assumer ce service de manière pérenne."

Lire aussi :Masques défectueux : plus de 18.000 FFP2 remplacés d'ici deux jours, annonce l'ARS

aa / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : épidémie , masques , coronavirus , actualités de la réunion , Kinésithérapeutes , Kinés , Actus Reunion , Coronavirus , stade 2

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis