Réunion par Imaz Press, mercredi 10 juin 2020 à 03:00
Peu de visibilité sur les vacances

Les hôtels reprennent vie... mais sans touristes

image description
image description

Comment rouvrir son hôtel ou préparer la haute saison sans visibilité sur l’arrivée des touristes à La Réunion ? C’est le défi de beaucoup de gérant.e.s en ce moment. Si certains ont rouvert dès le début du déconfinement, mais sans restaurant, d’autres attendent le début du mois de juillet pour terminer les préparatifs nécessaires au protocole sanitaire. Les grandes vacances s’annoncent de toute façon beaucoup moins rentables qu’à l’accoutumée, les hôtels comptent donc sur le dernier trimestre. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Le confinement, chacun l'a vécu un peu différemment, mais une chose est sûre : les professionnels du tourisme, eux, l'ont subi de plein fouet. Et plus encore quand la proportion des clients extérieurs est largement majoritaire.

- Réservations déjà annulées pour juillet -

C'est le cas à l'hôtel L'Ecrin, situé à la Plaine des Cafres. Point de chute privilégié des groupes qui passent par les organisateurs de voyages pour aller voir le volcan, l'établissement, qui compte habituellement 80% de touristes extérieurs, n'a eu d'autre choix que de subir les annulations en cascade avec la réduction des vols au strict minimum pendant le confinement. "Un gros manque à gagner" nous avoue Thierry Payet, gérant de hôtel.

Le problème, c'est que cela continue encore pour le mois de juillet. "J'ai encore des annulations tous les jours. Je viens de confirmer un groupe pour le mois de juillet mais il s'agit d'un déplacement professionnel donc c'est une réservation spéciale" nous confie-t-il.

A priori les vacances sont autorisées entre la Métropole et les Outre-mer pour la haute saison, mais pousser les touristes à réserver, c'est une autre paire de manche. "Avec la crainte, la peur, certains n'osent pas. Le client peut revenir mais si la quatorzaine est maintenue, ça ne peut pas marcher", estime le gérant de l'hôtel, comme beaucoup d'autres professionnels du tourisme. Or pour l'instant, c'est clair : "moi en juillet les touristes je les perds, je compte sur le local".

Du côté de Saint-Denis, le Juliette Dodu situé en plein centre, a souffert des annulations pendant le confinement, "comme tout le monde" nous dit la directrice adjointe. Difficile d'avoir une visibilité sur les mois de juillet-août : "même s'il n'y a plus la quatorzaine, les gens sont plus craintifs pour voyager, surtout avec 11 heures d'avion. Ce n'est pas comme en Métropole, où on fait 3-4 heures de route pour aller à la plage."

Un espoir cependant : que le phénomène de crainte, s'il marche aussi dans l'autre sens, profite aux hôtels péi et que les locaux aient envie de vacances dans les établissements de leur île.

- Gestes barrières par milliers -

Avec la phase 2 du déconfinement certaines choses changent dans les hôtels. A L'Ecrin à la Plaine des Cafres, la partie restauration, permise à nouveau, est gérée par un restaurant annexe à l'hôtel. Côté petit déjeuner par contre, le gérant envisage de rouvrir la salle. Jusqu'ici, tout se faisait en room service, ce qui pourrait reprendre si le petit déjeuner en salle n'est finalement pas envisageable.

En effet pour le gérant, il faudra vérifier que les clients respectent suffisamment les règles sanitaires en vigueur. Le Juliette Dodu à Saint-Denis est incollable sur le sujet. "Depuis le 18 mai, date de réouverture, on a une charte sanitaire à transmettre à nos clients. A l'entrée de l'hôtel, il est bien affiché que le port du masque est obligatoire pour le personnel et les clients" indique la directrice adjointe de l'hôtel.

Nettoyage et matériel de protection sont en effet au rendez-vous. "Une vitre de protection a été installée à la réception, les serveurs ont des visières en plus de leurs masques dans la partie restaurant. Nous avons du gel hydroalcoolique un peu partout et un protocole de nettoyage bien particulier avec un minimum de 4 désinfections par jour" liste-t-elle.

- Que rouvrir et comment rouvrir, telle est la question -

Certains hôtels d'envergure, souvent 4 ou 5 étoiles, attendent début juillet pour rouvrir. Le Palm, hôtel de luxe à Petite île, préfère repousser pour que tout soit prêt, nous indique la réception au téléphone. Le 3 juillet par contre tout reprendra et au spa de l'hôtel, la carte sera complète.

Ce n'est pas le cas au Vieux Cep, hôtel chic de Cilaos, qui attend de rouvrir ses portes mais envisage peut-être une réduction de sa carte de soins, sans savoir pour l'instant sur quel pied danser.

"Nous avons une seule esthéticienne au spa donc cela ne posera pas de souci pour les soins solo. Mais pour le sauna et le hammam, c'est encore en réflexion. Ce ne sera peut-être pas possible" nous explique-t-on. Idem pour le jacuzzi et la petite piscine à remous de l'hôtel.

Le confinement aura par contre été l'occasion de réaliser de grands travaux de rénovation envisagés depuis longtemps : "la piscine a été entièrement refaite, le revêtement mais aussi toute la plage autour" nous indique-t-on.

- Le dernier trimestre porteur d'espoir -

Au Vieux Cep, une grande partie de la clientèle est réunionnaise, ce qui a donc atténué quelque peu les pertes économiques des mois précédents et les prévisions pour les grandes vacances. "Les réservations pour l'instant n'ont pas beaucoup bougé, seules quelques annulations, mais c'est loin d'être massif."

C'est la période octobre-novembre-décembre soit le dernier trimestre qui donne de l'espoir aux gérants des hôtels et s'annonce décisive. Grosse saison pour le tourisme, elle pourrait bien plus peser dans la balance que les mois de juillet et août… Les remises sont donc nombreuses sur les sites pour inciter les touristes à revenir et préparer petit à petit un flux plus régulier pour la fin de l'année.

"Nos réservations continuent pour le mois d'octobre donc on croise les doigts" nous explique Thierry Payet à l'hôtel L'Ecrin. "Mais si en septembre on voit que ça ne redémarre pas, ça va être très compliqué."

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : tourisme , vacances , hôtels , coronavirus , actualités de la réunion , Actus Reunion , Coronavirus , Covid-19

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis