Les hommages à Wilhiam Zitte se multiplient

source Wikipédia

William Zitte n’est plus. Il a été retrouvé sans vie à son domicile de la Plaine des Palmistes ce vendredi matin 22 juin 2018. Il a n’aurait pas survécu à un malaise. Plasticien principalement tourné vers la peinture, il était âgé de 64 ans. Profondément attaché à son île, peintre de l’âme créole, cet artiste hors normes avait été directeur de l’Artothèque de 1995 à 1999. (Photo DR/Wikipédia)

Lire aussi : le plasticien Wilhiam Zitte est décédé

Amaury de Saint-Quentin, préfet de La Réunion et Marc Nouschi :

Amaury de Saint-Quentin, préfet de La Réunion, et Marc Nouschi, directeur des affaires culturelles - océan Indien, ont appris avec une profonde tristesse le décès de Wilhiam Zitte.

Né à La Réunion en 1954, il résidait à la Plaine des Palmistes où il s’est éteint. Autodictate, militant, instituteur, Wilhiam Zitte est l’une des figures emblématiques de la création artistique contemporaine de La Réunion. Dès 1992, il interrogeait la frontière entre art traditionnel réunionnais et art contemporain, avec des expositions comme " Artistes de la réalité populaire ". Il pose une réflexion qui interroge les catégories et les hiérarchies et qui traverse l’ensemble de son œuvre. Dans son travail, il développe le concept d’artcréologie qu’il définit ainsi dans un entretien de 2008 avec Christine Eyene : " C’est un concept que j’utilise pour qualifier mon travail. Dans l’artcréologie se retrouvent l’image du Noir et les esprits, dans une écriture fantomatique, parce que je trouve que la représentation du Noir est fantomatique ". Wilhiam Zitte est l’un des premiers artistes réunionnais à explorer la question de l’esclavage puis de la créolité. Son travail et sa personnalité laissent une forte empreinte dans la vie culturelle réunionnaise.

Le préfet de La Réunion et le directeur des affaires culturelles – océan Indien adressent leurs plus profondes condoléances à la famille de Wilhiam Zitte ainsi qu’à ses proches.

Erick Murin, responsable du Cran

L'île de la Réunion perd un artiste d'un immense talent qu'était Wilhiam Zitte, âgé de 64 ans. Ses oeuvres sont à l'image de sa grande passion pour l' histoire des hommes et ses époques. Il avait cette facilité d'associer des visages aux éléments symboliques qui constituent notre imaginaire, il sculptait sa passion pour accueillir les sensibilités lointaines. Wilhiam Zitte était aussi un briseur de préjugés. Il imposa aux regards méprisants ce visage du Kaf/ noir qui vit dans l'univers des préjugés entretenu par une société réunionnaise enchaînée par son histoire. C'était un artiste qui s'adressait sans cesse aux sens, aux émotions et aux intuitions, même ceux du monde invisible. Nous regretterons cet enfant réunionnais qui, de par sa singularité artistique nous a enrichi de poésie imagée.

Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne

J’ai appris avec regret le décès de Wilhiam Zitte.

Pendant des années, cet artiste de renom a cherché, à travers ses œuvres, à révéler l’histoire Réunionnaise, ses souffrances, sa beauté, son âme. Avec justesse, intelligence et malice, il a su impulser un nouveau souffle sur l’art contemporain Réunionnais. La Réunion perd un artiste, un défenseur de son patrimoine, un enfant. Gageons que les artistes de demain sauront s’inspirer de sa philosophie, son mazi-nation. A sa famille, à ses proches et au monde culturel, j’adresse mes plus sincères condoléances."

mots clés de l'article : hommage , décès , artiste , Nécrologie , Actus Reunion , Wilhiam Zitte

à voir également en vidéo

suivez-nous