Réunion par Imaz Press, jeudi 24 juin 2021 à 02:59
Les résultats des examens se font attendre

Les étudiants en santé toujours dans le flou pour l’année prochaine

image description
image description

Les résultats des examens devaient être publiés le mercredi 16 juin 2021. Plus d’une semaine après, les étudiants en première année de santé n’ont toujours pas obtenu leurs notes. Une situation dénoncée dès l’annonce de ce retard, et qui plonge pour l’heure les étudiants dans le flou. L’association Pass 974, formée pour dénoncer les dysfonctionnements de la réforme de la filière santé, fait part de son incompréhension face à cette situation. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

"Nous avons aujourd'hui des centaines d'étudiants qui n'ont aucune idée de comment va s'organiser leur seconde année, ils sont dans l'incertitude, dans le stress" s'agace une parente d'étudiant. Les résultats étaient attendus il y a huit jours désormais. "Il faut savoir qu'une fois les résultats publiés, certains devront passer un oral. Il faut donc rajouter huit jours de préparation et cet oral. Certains étudiants vont donc se retrouver en difficulté, beaucoup avaient prévu de pouvoir quitter leur appartement ou même La Réunion" dénonce-t-elle. "Il faut aussi noter qu'ils ont rencontré les mêmes problèmes à la fin du premier semestre : je veux bien comprendre qu'on soit dans une année de transition, mais ils ont eu le temps de se préparer pour ce deuxième semestre" ajoute-t-elle. Ces retards seraient dû au changement de fonctionnement de la filière cette année, d'après le président de l'université, Frédéric Miranville. "Auparavant, l'UFR (Unité de Formation et de Recherche ; ndlr) se chargeait seule des notes. Avec la réforme, certains examens dépendent de jurys d'autres composantes, entraînant des retards dans la rentrée des notes" explique-t-il. "Tout n'est pas parfait, nous en avons conscience, mais la publication des résultats est imminente désormais" assure-t-il par ailleurs.

Lire aussi - Concours en première année de santé : l'Université dit faire au plus vite L'association Pass 974 dénonce par ailleurs des résultats qui apparaîtraient sur internet, avant de disparaître. "On se pose beaucoup de questions, et il y a très peu de communication de la part de l'université, forcément on s'imagine plein de choses" regrette une mère d'élève. "Je pense que tout le monde est à l'affût des notes, je ne peux que leur dire de patienter" répond de son côté le président de l'université, assurant être à l'écoute de tout étudiant rencontrant des difficultés.

- Une réforme qui fâche - La réforme des études de santé est dans le viseur de l'association depuis plusieurs mois maintenant. En mars dernier, les étudiants et leurs parents dénonçaient en effet une baisse drastique des places disponibles pour les étudiants en Médecine-Pharmacie-Dentaire : 70 places étaient dédiées aux étudiants des Parcours d’Accès Spécifique Santé (PASS), ouverts à ceux des étudiants qui se destinent spécifiquement à la médecine, et à ceux de la catégorie formée d'étudiants issus de Licences (SVT, Chimie, Anglais, Gestion et comptabilité, Droit ou STAPS…), avec une option Accès Santé, d'où l'intitulé "L.AS". Le reste était dédié au redoublant de la Première Année Commune aux Etudes de Santé (Paces). Un nombre de places revu à la hausse comme suit, "médecine : 60 PACES / 60 PASS / 55 LAS, soit 175 places (au lieu de 110 antérieurement, soit 65 places de plus). Pharmacie : 3 PACES / 2 PASS / 4 LAS, soit 9 places (au lieu de 6 antérieurement, soit 3 places de plus). Odontologie : 5 PACES / 3 PASS / 2 LAS, soit 10 places (au lieu de 8 antérieurement, soit 2 places de plus). Maïeutique : 16 PACES / 7 PASS / 7 LAS, soit 30 places (au lieu de 27 antérieurement, soit 3 places de plus). Kinésithérapie : 7 PACES / 7 PASS / 8 LAS, soit 22 places hors autres licences (au lieu de 17 antérieurement, soit 5 places de plus)" détaille l'université. Des chiffres qui n'ont pas été respectés par l'université, d'après l'association Pass 974. "Nous vous demandons de revoir immédiatement le nombre de places que vous attribuez aux PASS, et ce en médecine, dentaire, maïeutique, kiné et pharmacie, afin de respecter une égalité de chance entre ces deux parcours de santé" écrit-elle dans un courrier adressé au président de l'université, ainsi qu'à la doyenne par intérim de l'UFR Santé. Frédéric Miranville tient cependant à temporiser la colère des parents. "Il faut un équilibre entre les PASS et les LAS. Je rappelle que le taux de réussite excède nettement nos prévisions, qui sont aujourd'hui d’au moins 14%, contre les 11% prévus. De plus, il est prévu par le ministère de rendre fongibles les places entre les LAS et entre les LAS 1 et les PASS, ce qui permettra d’éviter que des places ne soient pas pourvues. Les capacités d’accueil sont donc fixées initialement mais peuvent ne pas correspondre aux résultats finaux" assure-t-il. Il invite les étudiants et leur famille à patienter encore un peu. "Je pense que beaucoup se basent sur le fonctionnement des dernières années. Mais je suis confiant que tout se passera bien, il n'y a pas de raison d'être inquiets" conclut-il. as/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : santé , médecins , université , EXAMENS , actualité de la réunion , Actus Reunion , Association PASS 974

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis