Réunion par La Réunion (IPR) , vendredi 20 avril 2012 à 10:30
Election présidentielle - CSA

Les Dom-Tom privés d’information

image description
image description

L’ensemble des Dom-Tom est privé d’information émanant de la métropole depuis ce jeudi 19 avril 2012 à minuit, comme l’avait annoncé Le Point dans son édition du mercredi 18 avril. Conséquence du décalage horaire, le CSA (conseil supérieur de l’audiovisuel) a en effet demandé aux médias audiovisuels de bloquer l’information en direction des Dom-Tom, pour ne pas perturber le scrutin de l’élection présidentielle. La Réunion est aussi concernée par ce « blocus ». Certains auditeurs de l’île ont pu remarquer que leur radio habituelle n’émettait pas ce vendredi 20 avril 2012, à l’image de France Inter.

Le premier tour de l’élection présidentielle a lieu dans deux jours. Comme la loi l’impose, la veille et le jour du scrutin, la propagande électorale est interdite. A La Réunion, comme dans tous les Dom-Tom, cette période de réserve, au cours de laquelle les consciences des citoyens sont laissées à la réflexion, commence en réalité dès ce vendredi 20 avril 2012.

La raison de cela : le jour du vote du premier tour aura lieu le samedi 21 avril dans les bureaux situés en Guadeloupe, à Saint-Martin, Saint-Barthélemy, en Guyane, en Martinique, à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Polynésie française et dans les ambassades et postes consulaires situés sur le continent américain, y compris Hawaï pour le territoire des Etats-Unis d’Amérique. Mais à La Réunion, le jour de l’élection sera bien le dimanche 22 avril, et le département est quand même privé d’information dès ce vendredi.

Les services techniques du CSA ont en effet demandé aux médias audiovisuels parisiens de cesser d’émettre sur l’ensemble des Dom-Tom dès le jeudi 19 avril à minuit, ce qu’annonçait Le Point mercredi. C’est désormais effectif : ce vendredi 20 avril 2012, les médias audiovisuels, qu’il s’agisse de BFM TV, France Info, France Inter, etc., ont coupé les émetteurs sur les Dom-Tom, pour ne pas perturber la sincérité du scrutin, rapporte Le Point.

Les médias audiovisuels ont donc été contraints d’interrompre leurs émissions sur les Dom-Tom, mais ils ont dû également retirer sur leur site internet les flux streaming de leurs programmes. Impossible donc de regarder des émissions politiques sur son téléviseur ou les écouter à la radio, mais impossible aussi de les suivre sur le net.

A noter que les sites internet qui dépendent de la presse écrite ou les pure players - comme rue89 ou Médiapart - ne sont pas concernés par ces interdictions puisque le CSA n’a pas édicté de règles les concernant.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Photo du jour , Une , audiovisuel , élection , présidentielle , médias , télévision , radio , information , dom-tom

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis