Les campagnes de la CASUD et de la CIREST bouclées pour 2019

Les bons de stérilisation victimes de leur succès dans certaines intercommunalités

photo RB imaz press reunion

L’année 2019 n’est pas terminée que certaines intercommunalités n’ont déjà plus de budget pour procéder aux identifications et aux stérilisations des animaux de leur territoire. A la CIREST et à la CASUD, les bons ont tous été écoulés. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

De 2018 à 2019, le budget alloué à la CIREST est passé de 120 à 140.000 euros. Pourtant, l'enveloppe a déjà été entièrement engloutie. En neuf mois, ce sont 1.006 animaux qui ont été stérilisés. En novembre, les 1.200 stérilisations prévues par le budget ont apparemment été complétées, bien que le chiffre définitif ne soit pas encore connu. "Toute nouvelle demande est transférée sur la liste d'attente pour 2020" précise la CIREST. Si ces bons sont déjà tous écoulés, cela peut être lié au montant du budget alloué à la lutte contre l'errance animale : en comparaison, le Territoire de la côte ouest (TCO) dispose de 195.000 euros, plus une enveloppe de 32.000 euros si la première somme devait être épuisée avant la fin de l'année. En huit mois, le TCO a par ailleurs effectué 1.640 stérilisations, alors que l'objectif visait les 1.300. "On a observé une augmentation de 8% en comparaison aux chiffres de l'an dernier" précise le TCO. Si la CIREST n'est pas la seule intercommunalité à avoir distribué tous ses bons, ce n'est pas pour les mêmes raisons que la CASUD, qui se retrouve dans la même situation aujourd'hui. Sur 2018 et 2019, l'intercommunalité a dédié 442.000 euros aux chiens et chats de compagnies. "De plus, la CASUD a été la seule intercommunalité à faire le choix d’étendre la campagne de stérilisation et d’identification à tous les foyers de son territoire, sans contrainte de revenu. Ainsi, les foyers imposables ont pu également bénéficier de la stérilisation et de l’identification gratuites" précise l'intercommunalité. A noter qu'en 2018, 2.271 stérilisations et 2.132 identifications ont été effectuées, contre 384 et 257 en 2019. "Ces chiffres de 2019 s’expliquent par le fait qu’il y a eu en 2018 une très vaste campagne de stérilisation et d’identification liée à la lutte contre l’errance animale ouverte à toutes les personnes" souligne la CASUD.

La DAAF satisfaite des résultats de la campagne A la CINOR, les chiffres exactes pour 2019 n'ont pas été communiqués, et la campagne n'est pas bouclée actuellement. Ils indiquent cependant qu'en 2018, 177.612 euros ont été investis pour la stérilisation de 1.517 animaux. Pour la CIVIS, le budget peut paraître bas, avec 95.000 euros alloués à la stérilisation. Pourtant, l'enveloppe n'est pas encore terminée, malgré une campagne active : 1.200 stérilisations devraient être réalisées avant la fin de l'année. "L’ensemble de l’enveloppe financière 2019 sera consommé cette année" précise l'intercommunalité. A noter que la Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF) joue un rôle actif dans ces campagnes, avec un financement à hauteur de 200.000 euros par an distribués dans les différentes intercommunalités. Interrogée sur la campagne publicitaire actuellement menée dans l'île pour promouvoir la stérilisation malgré l'épuisement des ressources de certaines communes, elle indique que "la communication sur la stérilisation et la sensibilisation des détenteurs de chiens s'adresse à tous les propriétaires d'animaux domestiques y compris les personnes imposables". Elle précise par ailleurs que l'épuisement des enveloppes financières démontrent un réel succès de la campagne de lutte contre l'errance animale.

Officiellement, ce sont environ 42.000 chiens qui errent dans la rue, dont certains ont bien un propriétaire. Reste à voir si ces chiffres baisseront à la longue grâce à ces campagnes de stérilisation. D'ailleurs, certaines associations réclament que ces dernières soient étendues aux animaux errants, afin de les rendre véritablement efficaces.

Lire aussi : Plus de 42.000 chiens errent dans les rues réunionnaises

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : Actus Reunion