Réunion par Imaz Press, lundi 19 avril 2021 à 02:59
Prudence sur la toile

Les arnaques sur internet toujours plus inventives

image description
image description

Les escroqueries sur internet sont légion. Demande de rançon, promesse d’un cadeau ou d’une somme mirobolante, ou encore proposition d’un prêt défiant toute concurrence, les arnaqueurs ne manquent pas d’imagination pour appâter des personnes qui, par crédulité ou par naïveté, tombent malheureusement dans le piège. Dernière arnaque en date, les grandes banques de la place proposeraient un emploi rémunéré sans bouger de chez soi... une annonce aussi alléchante que bidon

- Des arnaques à la pelle -

On connaissait les mails annonçant que vous avez gagné des milliers d’euros . Il y a bien souvent les fausses pages de célébrités telles que Dimitri Payet ou d’entreprises qui ont pignon sur rue et qui vous offrent de superbes cadeaux du type téléphone portable ou console de jeu vidéo.

Il y a les mails en tout où l’expéditeur affirme détenir des informations compromettantes vous concernant et menace de les diffuser à moins de payer une rançon. On peut aussi citer les faux profils de certaines personnalités politiques locales, notamment, qui nous contactent pour nous débloquer une aide tombée du ciel, en échange de certaines informations visant à nous pirater. Plus récemment, les arnaqueurs se sont mis à surfer sur la vague Covid-19 pour proposer des produits miracles visant à éliminer le virus.

Bref, on pensait avoir fait le tour de la question niveau escroquerie lorsqu’on découvre que de nouveaux moyens sont déployés pour tenter de soutirer des sous ou des informations importantes auprès des personnes qui tomberaient dans le piège.

- Quand les (fausses) banques font miroiter des (fausses) offres d’emploi attractives -

Ainsi, ces derniers jours, c’est une publicité sponsorisée qui circule sur Instagram, faisant apparaitre une annonce d’emploi de banques connues et promettant une rémunération de "500 euros minimum" tout en restant chez vous.

Voilà une bien belle idée des banques visant à lutter contre le chômage. Mais il ne s’agit ni plus ni moins que d’une énième arnaque qui risque malheureusement de faire des dégâts à La Réunion où le chômage et la misère sont de véritables fléaux. La quête de l’argent facile pourrait donc rapidement attirer certaines personnes qui se retrouveraient alors prises au piège d’un engrenage difficilement maîtrisable.

En effet, si toutes ces arnaques paraissent évidentes tellement elles semblent "gro doi", des Réunionnais tombent régulièrement dans le piège, les obligeant à débourser des sommes qu’ils ne reverront bien sûr jamais ou conduisant au piratage de leur adresse mail ou de leur compte sur les réseaux sociaux.

- Que faire lorsqu’on est la cible d’une escroquerie ? -

Tout d’abord il convient de ne pas se précipiter à répondre. Il vaut mieux se poser toutes les bonnes questions et analysant le message ou le mail.

Qui est l’expéditeur ? L’adresse mail ne semble-t-elle pas fantaisiste ? Une mail provenant de l’administration française se termine souvent par ".gouv.fr". Si l’adresse mail diffère également de la signature de l’expéditeur en bas du mail, cela doit aussi interpeler. Il faut aussi voir si le message ne comporte pas de fautes. Si ce dernier est écrit dans un français approximatif, il s'agit très vraisemblablement d'une arnaque.

Si le courriel a été trouvé dans la boite des "Spam", cela doit aussi interroger, tout comme la "qualité" de la personne qui vous contacte. S’il s’agit d’une personnalité, il convient de réfléchir pour déterminer si sa porposition est crédible. Si une somme est demandée avant tout gain, cela doit vous alerter immédiamement : détruisez le mail ou le message et passez votre chemin : c'est une escroquerie !

En cas de doute, n'hésitez pas à interroger vos amis, vos proches, votre famille pour avoir leur avis. Il existe aussi une page Facebook d’entraide et d’information intitulée Stop Arnaques 974. Elle recense les arnaques circulant sur l’île et donne des conseils à ceux qui le souhaitent.

Enfin, si malgré ces précautions, vous êtes tout de même victime d’une arnaque, commencez par contacter votre banque pour faire opposition sur l’opération en question. Vous devez ensuite vous rendre rapidement à la gendarmerie ou au commissariat de police le plus proche pour porter plainte contre l’escroc, si vous l’avez identifié, ou contre X, si vous ne savez pas de qui il s’agit.

Du côté légal, l'escroquerie est passible de 5 ans d'emprisonnement et de 375 000 euros d'amende, sans compter les dommages-intérêts pour la victime. La tentative d'escroquerie est punie des mêmes peines.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : internet , gendarmes , arnaques , escroqueries , actualité de la réunion , Faits-divers , Actus Reunion , Poliche

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis