Violences contre les femmes

Le " violentomètre ", un outil pour mesurer la toxicité de votre relation amoureuse

Source : En avant toutes

L’association féministe " En avant toutes ", en collaboration avec l’Observatoire des violences faites aux femmes de Seine-Saint-Denis et de Paris ainsi qu’avec la mairie de Paris, a mis à disposition du public un baromètre ayant pour objectif d’aider les femmes à mesurer la toxicité de leur relation amoureuse. Un outil utile pour se rendre compte de certains comportements toxiques, alors que les femmes réunionnaises sont largement exposées aux violences conjugales.

Trois niveaux mesurent la toxicité de la relation : le vert (tout va bien), l’orange (vigilance, réagissez), et le rouge (protégez-vous, demandez de l’aide). Si certains critères peuvent paraître évident, comme " mettre des gifles " qui se trouvent dans le rouge, d’autres sont plus insidieux, comme le " contrôle votre maquillage, votre façon de vous habiller " qui se trouve dans l’orange et que beaucoup de femmes considèrent comme un comportement normal de la part de leur compagnon.

L’idée de ce baromètre est de faire réaliser à certaines femmes que certains comportements, aujourd’hui admis comme " acceptables ", sont en réalité des signaux d’alarmes auxquels les femmes devraient être attentives.

Lire aussi : Mobilisation pour les femmes et enfants victimes de violences Un outil essentiel alors qu’à La Réunion, 7 femmes sur 10 connaitraient la violence au sein de leur couple. En effet, notre île détient tristement la troisième place au niveau national en matière de violence contre les femmes.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : violences conjugales , actualité de la réunion , Actus Reunion , Violentomètre , Observatoire des violences faites aux femmes , Relations toxiques

suivez-nous