Six décès liés à la cigarette électronique aux Etats-Unis

Le vapotage d’huile de cannabis arrive à La Réunion et ça peut être dangereux

Photo imaz press

Les autorités sanitaires américaines ont révélé des chiffres plus qu’inquiétants : six décès liés à la cigarette électronique ont été recensés dans le pays ces derniers mois. Le centre de contrôle et de prévention américain recommande de ne plus utiliser de cigarette électronique tant que la recherche de causes se poursuit. Depuis quelques années, le vapotage, une alternative à la consommation de tabac, est très en vogue. La Réunion n’est pas épargnée par le phénomène. Mais quels sont les risques ? Aucune étude avec suffisamment de recul n’arrive à les évaluer. (photo rb/www.ipreunion.com)

Six morts aux États-Unis

Ces dernières semaines, les images et témoignages de personnes hospitalisées, sous assistance respiratoire, qui ont l’air très affaiblies, font la une des médias américains. Dans le pays, le nombre de personnes atteintes de difficultés respiratoires a doublé pour atteindre 450.

Ces images, inquiétantes ont été relayées par les médias français mais il faut aller plus loin pour comprendre le phénomène. Les enquêteurs américains n’ont pas confirmé quelles marques ou liquides peuvent être à l’origine de ces problèmes respiratoires car cela ne serait pas la problématique de fond.

Vitamine E THC haute température = un cocktail dangereux

l'origine de ces morts : un usage détourné de la cigarette électronique, les patients qui souffrent de problèmes respiratoires ont un dénominateur commun : ils avaient vapoté des produits contenant du THC - la substance active du cannabis - achetés sur le marché noir, dans la rue ou sur internet. Après avoir analysé les liquides rapportés par les malades, les autorités de l'Etat de New York ont annoncé avoir isolé dans les échantillons une huile de vitamine E, qui se consomme normalement en gélule ou en huile pour la peau. La vaporisation à haute température et l'inhalation de cet additif pourraient avoir endommagé les poumons des vapoteurs.

Ne pas se tromper d'ennemi

La peur du phénomène gagne le territoire français, Michèle Rivasi, une députée Europe Écologie les Verts va demander une révision de la directive tabac au sein de l'Union européenne pour qu'on applique le principe de précaution sur le vapotage. "On a présenté la cigarette électronique comme un bien de consommation mais on n'a pas fait d'études toxicologiques là-dessus", déplore-t-elle.

Pour le docteur David Mété, addictologue au CHU à La Réunion, il ne faut pas se tromper d'ennemi "il ne faut pas céder à l’affolement général ou à la psychose, les personnes qui sont mortes ou sous appareil respiratoire ont utilisé des liquides à base d’huile de cannabis. Détourner les cigarettes électronique, c‘est ce qui est dangereux, pas leur "vrai" usage." précise le médecin.

Des cigarettes électroniques et des huiles de cannabis à La Réunion

Justement, le vapotage avec de l’huile de cannabis commence à arriver dans notre département. Avec une cigarette électronique spéciale et des produits contenant du THC commandés en ligne, certains Réunionnais se laissent tenter par le vapotage goût cannabis. Alexandre est un consommateur régulier de zamal, il a voulu tester le cette nouvelle pratique "en réalité, c’est pas très intéressant, j’ai l’impression que ça ne fait pas d’effet ou plutôt, tu planes au bout d’un certain temps mais ça ne dure pas longtemps et c'est pas intense."

Le trentenaire a des doutes quant à la qualité des produits en provenance des Etats-Unis qu’il a commandé sur le Dark web "c’est vrai qu’au final, on ne sait pas trop ce qu’on fume mais bon… Moi ce qui me fait le plus flipper c’est que la cigarette électronique m’explose au visage. J’ai tout de suite vu que l’appareil était de très mauvaise qualité" explique-t-il.

Alexandre en a eu pour la bagatelle de 280 euros "un mauvais investissement" dit-il "si c’était à refaire, je ne le referai pas, c’est sûr." Selon le jeune homme, les cigarettes électroniques et les liquides au THC qui vont avec, ne sont pas très répandus à La Réunion "déjà parce-que ça a un coût et les faire venir ici, c’est risqué... "

" La cigarette électronique, une alternative solide"

Pour le docteur Mété, l’utilisation de la cigarette électronique dans son usage "normal" reste une bonne alternative pour les fumeurs qui n’arrivent pas à arrêter le tabac "c’est un outil de réduction des risques et des dommages. Le tabac est une arme de destruction massive qui cause la mort de 7 millions de personnes dans le monde chaque année, on ne peut pas faire de parallèle avec le vapotage" fait valoir l’addictologue.

Rester vigilant

Si le docteur Mété considère la cigarette électronique comme un dispositif fiable, il rappelle que l’utilisateur doit faire preuve de vigilance la cigarette électronique " prendre une marque connue et réputée, mettre un certain prix, gage de qualité " mais aussi sur les liquides " utiliser des produits identifiés venant de France, des Etats-Unis, d’Europe, éviter les liquides venant de Chine, les normes ne sont pas les mêmes " finit-il.

fh/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : vigilance , décès , cannabis , cigarette électronique , vapotage , actualité de la réunion , THC , Actus Reunion