Breakdance - Le Vagabond Crew vainqueur du Battle of the year à Montpellier

Le Réunionnais Gary Técher champion du monde

Gary Techer

Organisée à l’Arena de Montpellier ce samedi 17 novembre, la finale internationale du Battle of the Year 2012 (BOTY), compétition de breakdance, a fait le plein. Plus de 14 000 personnes se sont retrouvées pour encourager et applaudir les 20 crews (équipes) en compétition. L’édition a été remportée pour la troisième fois par le crew Vagabond, qui conserve son titre de champion du monde et de meilleur show. Parmi les membres de l’équipe, le Réunionnais Gary Técher, danseur originaire du Moufia à Saint-Denis. Un "soulagement" et que du "positif" selon le jeune homme, qui affirme ne devoir sa réussite qu’à force d’entraînement et de sacrifices. Confidences.

Élu meilleur breakdanceur de l’île en 2006, champion de La Réunion avec le groupe "100 limites" de 2007 à 2009, champion de La Réunion avec Tolérance 0 en 2010, Gary Técher ajoute un nouveau titre à son palmarès.

Repéré par Mohamed Belarbi du crew Vagabond, qu’il a intégré l’an dernier en métropole, celui qui a découvert, un peu par hasard, le breakdance avec ses "potes" au Moufia, a décroché le samedi 17 novembre son deuxième titre consécutif de champion du monde de breakdance à l’occasion de la finale internationale du Battle of the Year 2012.

Un "soulagement" pour le jeune homme. "On s’est entraîné pendant un mois sans se mettre la pression. On était prêt à gagner et faire le show", déclare-t-il, avant de reconnaître que la demi-finale face à l’autre crew français, les Pokemon, a été plus "difficile" que la finale face aux Japonais de The Flooriorz. Il concède toutefois que cette victoire est aussi le fruit de beaucoup de "sacrifices" et de "travail".

Aujourd’hui, le Réunionnais veut montrer qu’on peut réussir mais surtout être un exemple pour les jeunes qui se lancent ou pratiquent la discipline. "Il faut qu’ils se motivent et s’entraînent. Il n’y a pas de secret, la réussite, c’est l’entraînement, la patience mais aussi des sacrifices", poursuit-il.

Par ailleurs, il déplore le manque d’événements dans le milieu à La Réunion et estime avec regret que le hip hop est "mal vu". Or, selon lui, cette discipline, "c’est tout un art, une danse", dit-il.

Son deuxième titre de champion du monde en poche, Gary Técher s’apprête à entamer, à partir de janvier prochain, une tournée internationale avec le crew Vagabond, qui passera, entre autres, par la Russie et l'Italie.

mots clés de l'article : Une , Battle of the Year , hip hop , crew , Evénements , vagabond crew , gary técher

suivez-nous