Le préfet promet des efforts sur la sécurité routière et les violences faites aux femmes

Le préfet a présenté ce mercredi 24 janvier 2018 ses voeux aux force de sécurité, l’occasion pour lui de saluer " la disponibilité, l’engagement, la loyauté et le grand professionnalisme " des différents acteurs de la sécurité du département. Il a également dressé les grandes priorités de 2018 : la fermeté face à l’accroissement des violences à l’encontre des dépositaires de l’autorité publique, mais aussi des efforts en matière de lutte contre les violences faites aux femmes et la sécurité routière.

Concernant les violences à l’encontre des dépositaires de l’autorité publique, le préfet note un accroissement des cas. " Certains d’entre vous sont particulièrement exposés, je pense aux policiers et gendarmes, mais aussi aux sapeurs-pompiers, qui sont parfois insultés, agressés, caillassés alors qu’ils portent secours et assistance à nos concitoyens. Ces outrages et violences sont inacceptables. Jamais je ne tolérerai d’attaque à l’encontre des forces de l’ordre, parce que la République ne peut accepter que les hommes et les femmes qui la servent, et servent ainsi nos concitoyens, soient inquiétés et mis en cause pour leur engagement. La force et la violence ne peuvent se substituer à l’application et au respect de la loi ", a-t-il déclaré.

Concernant les violences faites aux femmes, le préfet a rappelé qu’il s’agissait là d’une priorité gouvernementale. Il a d’ailleurs noté que des résultats ont déjà été constatés, avec l’augmentation des dépôts de plainte, du nombre de femmes hébergées, des mesures de protection judiciaire ou du suivi des victimes.

" Il convient donc cette année de prolonger et d’intensifier les actions engagées. Prolonger les actions engagées de communication, de formation, d’amélioration de la prise en charge et des parcours de mise à l’abri. Intensifier aussi les partenariats avec les collectivités locales et la sensibilisation des plus jeunes car l’apprentissage du respect, au même titre qu’apprendre à lire, à compter et à écrire, doit se faire dès le plus jeune âge ", a-t-il détaillé.

Concernant la sécurité routière, le préfet a précisé que le document général d’orientation pour 2018 – 2022 est en cours de finalisation. Ce document fixe des objectifs clairs, notamment pour réduire la vulnérabilité des piétons et des 2 roues qui représentent les 2 tiers des tués. " Le traitement des causes doit se concentrer sur la lutte contre l’abus d’alcool, mais aussi contre la vitesse et les comportements à risque. L’objectif reste donc inchangé : diminuer le nombre de tués et de blessés sur les routes de l’île par la prévention en continue, la sensibilisation - notamment des jeunes -, et une ferme répression des comportements à risque ", a-t-il souligné.

www.ipreunion.com
 

mots clés de l'article : voeux , route , sécurité , violences , Préfet , Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous