Réunion par Imaz Press, lundi 4 mars 2024 à 16:48

Le message parait très menaçant : Vous avez reçu un mail d’un tueur à gages ? Attention à cette arnaque en ligne

image description
image description

Ils se font appeler "Kill Angel of Death" ou encore "Llant" et vous menacent de mort par mail. Si le courriel peut être effrayant au premier abord, il ne doit évidemment pas être pris au sérieux. Depuis mai 2023, une vaste campagne de messages frauduleux de tentatives d’arnaques à la menace de mort ou d’agression a été repérée par les autorités. "Le message parait très menaçant et peut effrayer les gens", détaille Safe On Web. Ce type d’arnaque vise à instaurer la peur afin que vous transfériez l’argent sans aide de la part de vos proches ou de la police et sans information supplémentaire. Alors gare à ne surtout pas tomber dans le piège. Tout ceci est faux, et n’es rien d’autre qu’un e-mail de phishing, une technique frauduleuse destinée à tromper l’internaute pour l’inciter à communiquer des données personnelles tels que leurs comptes d’accès ou leurs mots de passe et/ou leurs données bancaires (Photo : rb/www.imazpress.com)

"Bonjour, Appelez-moi LLANT. J'effectue toutes sortes de missions impossibles en rapport avec l'élimination physique de toutes les personnes gênantes pourvu qu'on sollicite mes services", peut-on lire en début de mail.

"Cette semaine, un client aux initiales HL-FR m'a contacté avec toutes vos coordonnées et m'a confié la secrète mission de vous éliminer physiquement en vous administrant un puissant poison : Toxine botulique ou par éclaboussement à de L'azote (élément chimique de numéro atomique 7, de symbole N) sur votre visage […] J'ai à ma possession toutes les informations nécessaires sur vous, sur vos itinéraires ; heures de déplacements, lieux de loisirs, sites et lieux couramment visités etc... Il ne me reste plus qu'à passer à l'acte", est-il écrit dans un courriel reçu.

Le mail se poursuit sur une tentative de compromis de la part du fameux "LLAnt". "Dans mes recherches sur vous, je me suis rendu compte que vous êtes une bonne personne sans histoire, sans problème et que c'est à tort qu'on vous accuse."

Laissant 48 heures à la victime, "LLant" adresse alors un ultimatum. S’il ne reçoit pas d’argent, il accomplira sa mission "sans faille", "même si vous êtes déjà au courant".

Le tueur à gages proposant même de fournir en retour "toutes les informations sur le client et les preuves réelles et le mobile pour lequel cette personne vous en veut tant".

- Signalez les faits -

"Les victimes doivent signaler les faits, ne pas répondre et ne surtout pas paniquer", conseille la gendarmerie de La Réunion.

Comme le préconise Safe On Web, la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr, "Ne répondez pas à ces messages et n'hésitez surtout pas à les supprimer immédiatement." Il s'agit de messages envoyés aléatoirement : "Si vous répondez au message, vous signalez que votre adresse électronique est utilisée et vous risquez de vous faire à nouveau escroquer."

"N’envoyez jamais d’argent et ne donnez jamais les détails d’une carte de crédit, d’un compte en ligne ou des informations personnelles à une personne que vous ne connaissez pas. Si vous avez transféré de l’argent, contactez votre banque dès que possible. Si la personne continue à vous menacer, contactez la police. Mettez vos amis et votre famille en garde contre ce type d’escroquerie."

Et surtout "signalez le message frauduleux à Signal Spam", et "signalez la tentative d'extorsion sur la plateforme dédiée du ministère de l'Intérieur (Pharos)".

"Il s'agit d'une tentative d'arnaque qui vise à vous effrayer et susciter votre curiosité pour vous extorquer de l'argent", ajoute-t-elle.

- Comment réagir si vous en êtes victime ? -

Si vous avez payé, vous êtes victime d’extorsion, au sens de l’article 312-1 du code pénal : délit passible de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende.

- Conservez les preuves ! Conservez les messages et justificatifs de paiement qui pourront vous servir à déclarer cette tentative d’extorsion aux autorités.

- Déposez plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie ou par écrit au procureur de la République du tribunal judiciaire dont vous dépendez en fournissant toutes les preuves en votre possession.

Vous pouvez être accompagné gratuitement dans cette démarche par l’association France Victimes au 116 006 (appel et service gratuits), qui opère le numéro d’aide aux victimes du ministère de la Justice. Service ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 19h.

- Contactez votre banque si vous avez payé pour essayer de faire annuler la transaction.

- Pour être conseillé dans vos démarches, contactez la plateforme Info Escroqueries du ministère de l’Intérieur au 0 805 805 817 (appel et service gratuits). Le service est ouvert de 9h à 18h30 du lundi au vendredi.

À cette occasion, les services de l’État rappellent que s’il y a bien eu extorsion, ce délit est passible de sept ans d'emprisonnement et de 100.000 euros d'amende.

Lire aussi - Des prétendus tueurs à gages tentent d'extorquer de l'argent par mail

www.imazpress.com/redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : internet , Actus Réunion

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis