Le foyer s’étend

Prophylaxie et lutte contre les moustiques

Dans le cadre de la surveillance épidémiologique renforcée mise en place à La Réunion, de nouveaux cas de chikungunya ont été mis en évidence. Le bilan épidémiologique au 14 avril 2010, à 12 heures, s’élève à 25 cas confirmés et 7 cas probables. Les cas de chikungunya ont été identifiés dans le secteur de Plateau-Caillou (17), de Saint Gilles-les-Bains (3), La Plaine Saint-Paul (1), la Saline-les-Bains (2), la Saline-les-Hauts (1) et Salazie (1). Les actions de lutte anti-vectorielle et de prévention se sont poursuivies de manière active autour des cas suspects signalés par les médecins.

« La persistance d’une menace nécessite le maintien de la mobilisation de l’ensemble des acteurs et de la population pour lutter contre le chikungunya, bien que La Réunion ne soit pas aujourd’hui en situation épidémique, » insiste l’Agence de santé de l’océan indien.

Lors de l’Assemblée générale des maires du 14 avril, un point a été fait sur la situation épidémiologique et les actions à mettre en place, par l’ensemble des partenaires dont notamment, le nettoyage et l’entretien des espaces verts et des cimetières, l’enlèvement des déchets qui constituent des lieux de prolifération de moustiques.

Le Préfet de La Réunion a également pris de nouvelles mesures. Une nouvelle réunion du Groupement d’intérêt public-service de prophylaxie renforcée est organisée le 3 mai 2010, afin d’établir un bilan de la situation et des moyens mobilisés.

Un rappel a été fait aux maires sur la possibilité de prendre des mesures, avec le concours de la police et de la gendarmerie, en cas d’incivilités de nature à mettre en danger la santé des concitoyens (dépôts illégaux de déchets sur la voie publique...).

Par ailleurs, une opération Kass’Moustik aura lieu le week-end du 24 et 25 avril 2010 afin de rappeler les bons gestes de lutte et de prévention à tous les Réunionnais.

www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Actualité , santé , maladies , Chikungunya , dengue , moustiques , ARS , maires , lutte anti vectorielle , larves

suivez-nous