Santé

Le CHU lance une étude sur le prédiabète

Le docteur Brochot (Photo DR)

Cette étude nommée Prédiab-Run pourrait permettre de faire reculer le diabète, un fléau à La Réunion. Dans un communiqué le CHU de La Réunion et ses partenaires à l’origine du projet donnent des précisions, le communiqué ci-dessous.

Une étude menée pour mieux identifier le profil des sujets prédiabètiques à La Réunion, cibler plus efficacement le dépistage et améliorer la prise en charge précoce afin de faire reculer le diabète à La Réunion.

Comparé à la Métropole deux fois plus de personnes sont traitées pour un diabète à La Réunion. Les diabétiques réunionnais sont plus jeunes, plus fréquemment des femmes font des complications plus précoces. Le prédiabète est une phase où le taux de sucre dans le sang (glycémie) est élevé mais sans atteindre le seuil du diabète. Ce stade peut être réversible.

L’étude collaborative Prédiab-Run vise à décrire les caractéristiques des réunionnais prédiabétiques inclus dans l’étude, puis à suivre l’évolution de leur glycémie dans le temps pour identifier l’ensemble des facteurs socio-démographiques, biologiques, médicaux et d’habitudes de vie qui ont un rôle dans l’évolution vers un diabète ou vers un retour à la normale, afin de proposer la prise en charge la plus adaptée pour faire reculer le passage du prédiabète vers le diabète.

La mise en place de l'étude en population a débuté en juillet 2019. Elle prévoit de recruter 100 médecins généralistes, en charge du recrutement de sujets prédiabétiques dans leur patientèle, avec pour visée d’inclure 2 000 prédiabétiques sur 2 ans et d’évaluer leur devenir sur les 5 années suivantes.

Sont concernés par l’étude, les patients, âgés de 25 à 70 ans présentant un prédiabète, sans antécédent de diabète, sauf diabète gestationnel. Ce travail collaboratif a également pour but de rassembler les acteurs de santé pour induire une dynamique régionale autour de la problématique du prédiabète à La Réunion.

Cette étude est menée par le CHU de La Réunion en partenariat avec le Département Universitaire de Médecine Générale (DUMG) de l’UFR Santé de l’Université de La Réunion, de l’Union Régionale des Médecins Libéraux de l’Océan Indien (URML-OI), du Collège des Généralistes Enseignants de l’Océan Indien (CGEOI) et l’Agence Régionale de Santé (ARS).

mots clés de l'article : étude , dépistage , diabète , chu , actualité de la réunion , Actus Reunion , pré-diabète , prise en charge précoce